jeudi 16 juillet 2020

OISEAUX DU PARC NORD: QUE S'EST-IL PASSE PRINCIPALEMENT PENDANT LE CONFINEMENT?

Grâce à une dérogation de la mairie me permettant de pénétrer dans le parc à partir du 3 mai,
 j'ai pu savoir en partie ce qui s'y était passé concernant la faune, surtout aviaire, pendant le confinement.

 * DISPARITION DE LA CANE BLANCHE DU PARC:
je me suis vite aperçu que la femelle du couple de canards blancs qui ne se quittaient pas depuis leur naissance au parc (nous les appelions "Les Inséparables") avait disparu. C'est cette même cane blanche qui avait ému beaucoup de gens parce qu'elle avait eu le bec coincé dans un cercle de plastique, ce qui avait suscité maintes entreprises pour la sauver!

                                  La cane blanche ( à droite) avec son fidèle compagnon.

                  Le canard blanc mâle vit donc à présent sa vie seul ou avec quelques autres mâles.

                                * DEBUT MAI: 
           NAISSANCE DE 2 OISONS BERNACHES.
le couple d'oies bernaches N°2 , qui revient nidifier au parc depuis 2018 , a eu en fait 3 oisons, d'après une information tardive. L'un d'eux, mal formé m'a-t-on dit, est vite mort. Le 3 mai, je ne découvre que 2 oisons. C'est le couple qui fait son nid dans la grande île et dont le territoire est à l'ouest de l'étang, notamment à proximité du bassin rond.
   
                                                Le couple et ses deux oisons le 3 mai.

                               Les deux oisons dans la prairie de mai. Photo prise le 4 mai.


                                                          Les oisons le 15 MAI.

                                           *  8 MAI: 
       NAISSANCE D'UN AUTRE OISON BERNACHE:
Le couple de bernaches n°1 (le premier à avoir nidifié au parc en 2015) a un seul petit. Cependant la femelle reste sur le nid sans doute dans l'attente d'autres éclosions. En attendant, c'est le mâle qui garde le petit.
Ce couple niche dans un petit îlot dans la partie ouest de l'étang.
Hélas le 10 mai, je constaterai la disparition de l'oison, qui n'a donc pas survécu. Par ailleurs, aucune autre naissance n'interviendra. Pour la seconde année, la couvaison de ce couple a échoué.
Le père garde l'oison tandis que la mère reste au nid.
                                                      Hélas l'oison ne survivra pas.

     * LE RETOUR  DU  CHEVALIER GUIGNETTE  !
Ce petit échassier des marais (une présence un peu insolite au parc) est une nouvelle fois revenu au parc Nord au printemps, pour la 3e année consécutive ! Je n'ai vu qu'un seul oiseau, peut-être sa femelle était elle là aussi? Nous n'avons pas eu la preuve que cet oiseau vient nidifier au parc, mais sa fidélité à ce lieu au printemps est troublante.
J'ai constaté sa présence le 5 mai,  et une nouvelle fois le 9 mai.


                                                                 Photos prises le 9 mai.

   * PRESENCE CONFIRMEE DU MARTIN PECHEUR:
Le martin pêcheur a fait une brève apparition, qui nous permet de constater qu'il  était bien de revenu au parc ce printemps, comme les années précédentes. 



           * NAISSANCE DE 6 COUVEES DE CANETONS !
                          Entre le 25 et le 28 mai, 6 couvées différentes de canetons sont nées.

                         25 MAI: UNE COUVEE DE 11 CANETONS, DONT DEUX NOIRS .


Ils ont été apportés en fait par les habitants d'un résidence où ils sont nés.

Ils séjournent sur le bras ouest de l'étang. On voit les deux noirs à droite.
10 canetons seulement survivront.

                                26 MAI: UNE COUVEE DE 5 , DONT UN JAUNE!

Il manque un petit sur la photo. Elle évolue dans la partie Est de l'étang.

Un futur canard blanc, qui remplacera la cane blanche disparue !

26 MAI: UNE AUTRE COUVEE DE 5 CANETONS.
Elle comporte 5 canetons classiques et évolue aussi dans la partie Est de l'étang.

Les voici..

Plus près

27 MAI : UNE COUVEE DE 6 CANETONS CLASSIQUES

Comme la couvée de 11, ils évoluent dans le bras ouest de l'étang.

28 MAI: UNE COUVEE DE 8 CANETONS DONT UN JAUNE:
je réalise tardivement qu'un 2e caneton jaune est né. La naissance doit être antérieure.

Ils évoluent dans la partie Est de l'étang.

Un 2e futur canard blanc, le parc va donc être repeuplé en canards blancs !

Entre le 25 et le 28 mai: UNE 2e COUVEE DE 6 CANETONS classiques:
Je réalise tardivement (le 12 juin) que nous avons au parc DEUX couvées de 6 canetons et non une seule ! Etant donnée l'allure des canetons le 12 juin, ils ont dû naître dans la même période que les autres.

Cette couvée évolue dans la partie Est de l'étang ( alors que l'autre couvée de 6 est dans le bras ouest).

* FOULQUES MACROULES: NOMBREUX NIDS mais les naissances se font attendre.

Un seul poussin foulque est né pendant cette période.

* GALLINULES (poules d'eau):

UN NID MYSTERIEUSEMENT DETRUIT!

C'était un beau nid...

Voici ce qu'il est devenu. Mystère!

UN AUTRE NID BIZARREMENT SITUE !

Il a été construit au beau milieu du déversoir malodorant!

4 poussins sont nés... Le nid avait disparu le lendemain: dû à une montée des eaux du déversoir?
On ne les a jamais revus. Ils n'ont pas survécu sans doute. 

*ILS ETAIENT PRESENTS AU PARC EN MAI:

LE HERON, très présent comme chaque printemps.

DES MESANGES CHARBONNIERES juvéniles  folâtraient dans les feuillages !

LE ROUGE GORGE toujours familier des lieux.

Il y a bien longtemps qu'on n'avait pas vu si souvent des MERLES au parc Nord!
Des juvéniles ont été aperçus: le cheptel est renouvelé!

Les PIGEONS RAMIERS ont beaucoup fréquenté la grande prairie, parfois en troupe nombreuse.


Des nuées de MARTINETS ont évolué de nombreuses fois au dessus de l'étang. 

Un vrai canard sauvage, le FULIGULE MILOUIN, a fait une apparition surprise.

L'ECUREUIL s'est manifesté à la lisière du bois qui borde le parc.

Et la TORTUE  est sortie de sa torpeur hivernale comme chaque année quand le beau temps revient.

Et n'oublions pas les GRENOUILLES qui ont proposé de très bruyants concerts !

* On peut consulter notre journal de l'observation de la faune aviaire pendant le mois de mai : tous les détails jour par jour :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire