mardi 19 juin 2018

LE PARC NORD DES ULIS, ESPACE DE LOISIRS, EST AUSSI UN ESPACE NATUREL OU VIVENT DE PLUS EN PLUS D'ESPECES.


Créé de toutes pièces il y a une quarantaine d'années par les architectes des Ulis, le parc Nord de la ville est devenu au fil du temps un espace naturel que différentes espèces ont peu à peu  adopté comme lieu de vie, et que l'on nous envie parfois pour cette raison!

OISEAUX DES ETANGS.
 Parlons par exemple des oiseaux, auxquels nous nous sommes particulièrement intéressés. Et d'abord des oiseaux des étangs. Nous avons un beau cheptel de canards colverts, qui s'enrichit chaque année, au printemps, de nombreuses naissances. Le promeneur est accueilli aussi la plupart du temps par une troupe plutôt fournie de foulques macroules, ces grosses poules d'eau noires à crête blanche, assez irascibles. S'y ajoutent des gallinules, petites poules d'eau à crête rouge et bec jaune, assez timorées, moins nombreuses. Qui n'a pas aperçu tel jour un héron à l'affût d'une proie, au bord de l'étang, ou un cormoran haut perché séchant ses ailes? Tout le monde, en automne et en hiver, a assisté au ballet des mouettes qui passent sur l'étang la mauvaise saison. Mais il y a aussi ceux qu'on remarque moins,

                  Une colonie de canards souchet hiverne au parc à la mauvaise saison. Cliché JMS

 comme ces canards souchet, qui eux aussi hivernent en nombre sur l' étang principal, à la périphérie de la grande île. Et qui quittent le parc comme un seul homme, la belle saison venue. De loin, les belles couleurs des mâles peuvent entraîner une confusion avec les colverts. Mais regardons les mieux: leur bec est plus long, la couleur dominante marron clair de leur plumage doit nous détromper. Un tel cheptel fidéle au parc tous les hivers n'est pas courant! Autre trésor de notre étang: les grèbes castagneux. Ces petits oiseaux de couleur châtaigne , d'où leur nom, plongent longuement dès qu'ils détectent la moindre présence humaine, et ils peuvent donc passer totalement inaperçus des promeneurs. Deux à trois couples ont été repérés, et chaque printemps des petits naissent. Ils sont

  Grèbe castagneux au nid - Cliché Louis Ernest Pancrate.

moins répandus que leurs cousins plus connus, les grèbes huppés. Notre parc est de plus en plus attractif pour les oiseaux. Un indice flagrant: il y a quatre ans, un couple de bernaches ou oies canadiennes s'était pour la première fois attaché au parc, en y installant son nid. Quand le ou les petits étaient devenus grands, au début de l'été, tout le monde partait, puis revenait fidèlement pour une nouvelle couvée au printemps. Cette année pour la première fois, trois couples se sont attachés au parc, deux d'entre eux ont eu plusieurs petits. Ces grands oiseaux élégants, qui ornent aussi tous les parcs de châteaux des environs, ont remplacé avec bonheur feu le couple d'oies qui animait l'étang de ses coups de trompette. Et voici que tout récemment, on a pu identifier un couple de chevaliers guignettes, petits échassiers des marais. Depuis peu, enfin, plusieurs sternes pierregarin viennent pêcher régulièrement dans nos étangs!

Sterne pierregarin en vol au dessus du petit étang. Cliché: Louis-Ernest Pancrate.


AUTRES OISEAUX.
Et les autres oiseaux? Il y a les oiseaux résidents , présents toute l'année. Pies, corbeaux, pigeons communs, pigeons ramiers, étourneaux sansonnets sont les plus visibles. Ajoutons y les merles, plus discrets. Encore plus discrets, les geais des chênes au plumage coloré font des apparitions sporadiques. Un couple de pics verts, plusieurs  pics épeiches aux belles couleurs, s'offrent souvent au regard de l'observateur attentif. Le petit bois qui longe le parc au nord abrite des nids au printemps, que nous avons pu observer.

Pic épeiche nourrissant son petit. Cliché: Louis -Ernest Pancrate.

¨Pour ce qui est des petits oiseaux, le parc est bien doté: qui n'a pas aperçu un joli rouge gorge, une mésange charbonnière, une mésange bleue lors d'une promenade? Plus rares, des mésanges à longue queue ont été observées. D'autres espèces moins connues sont très présentes, comme la sittelle torchepot, qui enduit son nid de boue, le troglodyte mignon, ou le grimpereau des bois. Des volées de pinsons des arbres investissent le parc au printemps.Tout récemment, le verdier d'Europe a fait souche au parc, et le martin pêcheur a fait son apparition.

Sittelle torchepot -Cliché: JMS.

Et lors des périodes migratoires, maints oiseaux trouvent le parc assez bon pour une petite halte. On y a ainsi vu des races de canards plus rares, comme le canard mignon siffleur (en 2015), le fuligule milouin (cette année), et en 2010 aussi aussi un canard mandarin! On a pu aussi admirer au parc  à ces périodes  des grives musiciennes ou mauvis, et cette année pour la 1e fois un tarin des aulnes et un verdier d'Europe. Encore un indice de l'attractivité grandissante de notre parc et de ses étangs.

CONCILIER ESPACE DE LOISIRS ET LIEU DE VIE POUR LES ESPECES...

Concilier les deux est parfaitement possible, avec quelques précautions. Ne pas laisser des déchets au sol et encore moins dans l'étang après ripaille. L'affaire de la petite cane au cou encerclé dans un lacet de plastique , qui aurait pu mal se terminer, est à cet égard  révélatrice des conséquences possibles de la négligence. Garder son chien en laisse dans les espaces, bien identifiables, où les oiseaux des étangs ont leurs habitudes. Ne pas donner de pain aux volatiles, surtout en grande quantité . Ce n'est pas bon pour eux et pollue l'eau , ce qui accroît le risque de maladies.. Préférer, si l'on ne peut s'en empêcher, salade, épluchures, graines...Mais il vaut mieux les laisser chercher leur nourriture eux-mêmes.

JM SATTONNAY
Groupe facebook J'aime le Parc nord.

*A VOIR AUSSI:  LA CREATION PAR LE GROUPE FACEBOOK "J'AIME LE PARC NORD DES ULIS " D'UN PANNEAU PUBLIC  SOULIGNANT LA DIMENSION D'"ESPACE NATUREL OU VIVENT DES ESPECES"  ( d'oiseaux notamment) DU PARC:
Cliquer sur : 
https://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2018/08/parc-nord-des-ulis-le-nouveau-panneau.html

* POUR VOIR DAVANTAGE D'OISEAUX DU PARC, CLIQUEZ SUR LES LIENS SUIVANTS:

- OISEAUX DIVERS:
https://jmsatto.blogspot.com/2015/04/a-la-decouverte-des-oiseaux-du-parc-des.html

- OIES ET CANARDS:

https://jmsatto.blogspot.com/2015/08/a-la-decouverte-des-oiseaux-du-parc-des.html

- HERONS ET CORMORANS:

https://jmsatto.blogspot.com/2016/03/a-la-decouverte-des-oiseaux-du-parc-des.html

- GALLINULES, FOULQUES MACROULES, GREBES CASTAGNEUX:
https://jmsatto.blogspot.com/2017/06/oiseaux-du-parc-des-ulis-4-gallinules.html

-

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire