mercredi 25 avril 2018

L'OEIL DU PARC NORD DES ULIS: UNE OBSERVATION DU COMPORTEMENT (parfois surprenant) des CANARDS au PRINTEMPS 2018:

           

                                                                   20 AVRIL:


                 LES SURPRISES DE L'ETANG: VIOL EN REUNION CHEZ LES COLVERTS ...

 Une scène d'un rare violence, délicate à interpréter, s'est  déroulée devant mon objectif: plusieurs colverts s'en sont pris sauvagement à un de nos deux Inséparables tout blancs (depuis qq jours d'ailleurs séparés).
Pourquoi à lui? Les canards , comme bcp d'hommes, haïssent-ils la différence? Les canards sont-ils donc racistes? La violence était telle qu'on pouvait penser qu'ils voulaient le tuer : dans une des  images, on voit le pauvre canard blanc  maintenu sous l'eau! (image 2).

En réalité, il s'agit d' un viol en réunion, scène courante au printemps chez le peuple colvert! A plusieurs, les mâles esseulés s'en prennent en effet sauvagement aux femelles non fécondées.


 Mais il y a un hic: c'est le canard blanc mâle auquel ils s'en prennent!


 Les canards sont-ils donc homos, ou "bis"??? Ou bien, ce canard blanc étant différent d'eux  le prennent-ils pour une femelle! La scène s'est poursuivie sauvagement hors de l'eau (image 4).. Quelques instants plus tard, je croise de nouveau notre canard blanc mâle, et pleine forme! (Images 5 et 6). Ce qui fait pencher pour la 2e hypothèse, aussi surprenante soit-elle: ce n'est pas tenter de le tuer qu'ils entreprenaient!!!




                                  Ils sont plusieurs à assaillir le malheureux canard blanc férocement.







                                                                             Autre vue.




                                           Ils lui enfoncent la tête sous l'eau: un désir de tuer?




                                La traque forcenée se poursuit à terre: une scène peu équivoque?





          Un vrai viol en réunion , courant chez les canards; mais d'habitude la victime est une femelle!



                                           UNE VINGTAINE DE MINUTES PLUS TARD

Notre canard blanc mâle (reconnaissable aux petites plumes en crochet sur sa queue) semble bien remis de ses émotions.


                                                                A FOND LA FORME!

                                                            21 AVRIL:
                                    REAPPARITION DE LA FEMELLE INSEPARABLE!

Bonne nouvelle, il ne lui est rien arrivé! Le couple s'est reformé ce matin: provisoirement? La cane va-t-elle de nouveau disparaître, ce qui renforcerait l'hypothèse d'une couvaison. Bientôt dérangé par un chien, le couple a gagné un certain petit îlot où il se pourrait qu'un nid les attendait...Photo: à droite Monsieur, avec ses petites plumes à la queue qui rebiquent, à droite madame



                                                      23 AVRIL:
          Et si le canard poursuivi le 20 était une cane?

En y réfléchissant ce matin au réveil, j'ai été pris d'un doute..: LE CANARD BLANC ETAIT PEUT-ETRE UNE CANE!
Après quelques recherches sur internet, j'ai pu voir que le comportement homosexuel chez les colverts était PLUTÖT RARE, et qu'en tous cas le viol en groupe d'un mâle n'a jamais été signalé. En revanche, le VIOL EN GROUPE D'UNE CANE NON FECONDEE est courant au printemps.
Comme la femelle blanche avait disparu depuis plusieurs jours et qu'on ne voyait plus que le mâle, que par ailleurs j'avais fait l'hypothèse que la femelle avait peut-être disparu pour couver, je me suis peut-être trompé: c'est peut-être bien la femelle qui a subi ces assauts... ce qui voudrait dire que la petite cane était non fécondée, et que le couple fidèle qu'elle forme avec le mâle blanc qui est son frère n'est pas un vrai couple, et qu'il n'y a pas d'inceste!
Cependant je n'ai aucune preuve dans un sens ou dans l'autre, car les photos ne permettent pas d'apercevoir le signe distinctif (plumes qui rebiquent à la queue) qui permettrait d'affirmer qu'il s'agissait du mâle. Et je ne me souviens plus vraiment si j'ai ou non aperçu ce signe distinctif au cours de la scène. Ouf! Une porte reste ouverte à une interprétation plus classique qui rassurera peut être certaines personnes!


                                                                            Les Inséparables.

PS: plus tard, un critère auquel je n'avais pas songé me fait de nouveau penser que c'est bien le mâle qui a été assailli par ses congénères; la cane blanche a le bec taché de noir. Or on ne voit aucune tache sur le bec de la victime du viol en réunion (revoir les images plus haut).

                                                     25 AVRIL:

 LE CANARD BLANC MALE DE NOUVEAU ASSAILLI PAR DES COLVERTS!

 Un grand bruit d'ailes battantes venu de la berge, l'image d'un canard blanc qui s'envole verticalement comme pour aller se percher... Je me dépêche d'aller voir, pensant qu'il arrive encore qq chose aux canards blancs du parc! Eh oui, quand j'arrive je surprends un colvert assaillant dans l'eau qui? LE CANARD BLANC MALE; cette fois pas de doute (IMAGE 1 on le reconnaît avec ses petites plumes qui rebiquent à la queue). Mais je n'en ai pas assez vu pour savoir si c'était un comportement de viol ou une simple charge agressive. 2e constatation: un peu plus tard notre canard blanc lisse ses plumes paisiblement en compagnie d'un autre colvert;(IMAGE 2). Donc il n'est attaqué que par CERTAINS COLVERTS;un peu plus tard, voici notre canard blanc qui grimpe sur la berge MALGRE MA PRESENCE proche (IMAGE 3)... Je m'éloigne, un peu plus loin je me retourne... juste à temps pour voir la femelle descendre de l'arbre où elle était cachée (c'est elle qui s'était envolée au début).Voilà pourquoi il voulait absolument venir sur la berge! C'est pas de l'amour ça? Autrement dit, ILS ONT ETE ATTAQUES TOUS LES DEUX; décidément leur tète de canard blanc ne revient pas à certains comparses. Ou alors le mâle blanc a été simplement chassé par les autres, parce qu'ils s'intéressent à sa femelle? Il reste une incertitude. Maintenant les voilà réunis tous les deux, on dirait qu'ils se cachent dans la végétation (IMAGE 4). PS: je crois de moins en moins que la cane couve, car on les voit trop souvent ensemble. A suivre...





                                                                    26 AVRIL:
   Ce matin les Inséparables étaient perchés... peut-être pour mieux voir arriver leurs agresseurs?



PS: les colverts mâles libidineux s'attaquent aussi aux femelles des couples déjà constitués, j'en ai été témoin ce matin.
PS2: je crois qu'il faut abandonner l'hypothèse d'une couvaison de la cane blanche.Je ne sais pourquoi elle avait disparu quelques jours, mais à présent elle est toujours en compagnie de son frère/compagnon, donc pas de couvaison en route.

                                                            29 AVRIL:

                           UN DES PREMIERS CANETONS NOUVEAU NES DU PARC:

Quelqu'un en avait  repéré 5 ou 6 le 26/4, j'en  découvre enfin  un à mon tour, non loin de la "plage"du parc. Mais où sont donc passés ses frères et sœurs? Toujours en mouvement comme le sont les petits canetons, il évolue la plupart du temps seul. Et la mère? On finit au bout d'un moment par s'apercevoir qu'il s'approche d'une des canes, qui accepte sa présence. Parfois elle le suit. Ce doit donc être la mère. Elle n'a pas l'air de beaucoup s'occuper de lui! Et l'on a du mal a repérer un père.Est-elle fille mère, cette cane?







LA CANE MERE DE FAMILLE ET SES 7 GALANTS.

La maman de l'unique caneton (rescapé?) ne peut se déplacer sans avoir à ses trousses une cour de 4 à 7 galants (on en voit 5 qui l'assiègent dans l'IMAGE 1). Ils la suivent sans cesse même quand elle est avec son petit (IMAGES 2 et 3).On sait que les colverts pourchassent les femelles à plusieurs au printemps (mais en principe les femelles non fécondées!).Ceux-ci étaient visiblement attirés par elle. De temps en temps, deux des mâles se battaient (IMAGE 4). Etait-ce le père qui essayait de chasser les intrus libidineux? Non, car deux canards différents s'en prirent à des congénères. Donc ce sont juste des rivaux qui se battent. Cependant, tout en en la suivant, ils n'ont pas osé aller plus loin, au cours de ma longue observation. Ils sont restés au stade de soupirants...

La mère cane et quelques-uns de ses galants.

Ils lui collent aux basques au fur et à mesure de ses déplacements.


De temps en temps, une rixe éclate entre deux de ses soupirants..



                                                                         2 MAI:

                             COL VERT OU COL BLEU?


Avez-vous remarqué que selon l'orientation de la lumière le beau plumage vert du mâle colvert vire au bleu?
Démonstration ci-dessous.








6/5/18: COL VERT OU COL VIOLET?

 Ce matin, en photographiant ce groupe formé d'une cane et de ses trois soupirants, je me suis aperçu que le VERT en question pouvait AUSSI virer au VIOLET! La preuve ci dessous:








IL NE DORT QUE D'UN OEIL.



Le bec dans son plumage, il a l'air de dormir. Il dort, mais il veille, il surveille! Regardez son œil... Ah la PEUR, quelle place elle tient dans la vie d'un oiseau! Question de survie...






4 MAI:

COUVEE SURPRISE:

Je découvre une couvée de 7 canetons, dont un petit jaune, qui, s'il survit, deviendra un canard blanc, le 3e du parc.


Un petit jaune dans la couvée!

Le petit jaune se distingue encore en jouant les acrobates…



Zoom sur le jaunet.

Hélas, on n'a jamais revu cette couvée, ou du moins le petit jaune. "Sa couleur claire en fait une proie facile pour le brochet" a remarqué une adhérente au groupe facebook "J'aime le Parc Nord". C'est peut-être l'explication.


6 MAI:



NOUVELLE COUVEE  (modeste) de 2 canetons :







Un colvert mâle semble accompagner le groupe : est-ce le père, ou un galant?

Chez les canards, la mère gère seule les petits ,d'après mes observations. Par exemple, si une menace survient, la mère seule agit pour défendre sa progéniture. Mais parfois comme ici, un individu mâle semble accompagner le groupe, sans vraiment s'impliquer.

Est-ce le père, ou juste un galant attiré par madame?

8 MAI:
UNE COUVEE DE 7 CANETONS.
Les jours passent, et les couvées se succèdent… Aujourd'hui, nouvelle couvée de 7 canetons. La mère, perchée à côté d'un mâle (le père?) se tient légèrement à l'écart.

Les 7 nouveaux nés.

La mère,occupée à sa toilette non loin, à côté d'un mâle (le père?). Une coquette qui néglige sa progéniture?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire