mercredi 25 avril 2018

L'OEIL DU PARC NORD: OBSERVATION DU COMPORTEMENT DES OIES AU PARC DES ULIS (avril -mai 2O18).


                                                                      25 AVRIL:

                                     LE POINT SUR LA SITUATION DES OIES BERNACHES:

La situation est stable, et après une certaine "guerre des oies", pacifiée: chaque couple a son territoire. Le couple n°1, le plus ancien, qui a des petits depuis 3 ans, occupe l'est de l'étang; le mâle est en ce moment solitaire car la femelle couve (IMAGE 1); le couple le plus récent est sur l'ouest de l'étang, petit bassin inclus.Là encore le mâle est seul, et je pense que la femelle couve (IMAGE 2); Si cela se confirme, ce sera le 2e couple à se reproduire au parc. Enfin, un 3e couple, le plus récent, séjourne depuis plusieurs semaines sur le petit étang; pas de couvaison en vue pour ce dernier couple (IMAGE 3).


Le mâle du 1er couple (est de l'étang).


Le mâle du 2e couple (ouest de l'étang et petit bassin)



Le 3e couple (petit étang)



26 AVRIL:



Le  HERON ATTAQUE PAR LES OIES:



 Ce matin le héron avait choisi de se poser au bord du petit étang (IMAGE 1); mal lui en a pris, car c'est le territoire, nous le savons, du 3e couple d'oies bernaches, qui se promenait paisiblement sur le dit étang (IMAGE 2). Surprise: dès qu'elles ont aperçu le héron, les deux bernaches ont jeté ces sortes d'aboiements qu'émettent ces oiseaux quand ils sont énervés ou inquiets, et le mâle a chargé violemment le héron (IMAGE 3).Le héron se réfugie plus haut sur la berge, mais poursuivi par le mâle ne demande pas son reste et s'envole (IMAGES 4 et 5). Je savais que les oies chassaient leurs congénères s'ils empiétaient sur leur territoire, mais je ne savais pas qu'ils pourchassent aussi d'autres gros oiseaux comme le héron!




Au bord du petit étang, le héron.



Le couple d'oies bernaches du petit étang s'y promène paisiblement.



Les oies ont vu le héron: le mâle charge...


Le héron se réfugie plus haut sur la berge...

Mais finalement quitte les lieux à tire d'ailes.

UN PEU PLUS TARD:
GUERRE DE TERRITOIRES ENTRE LES OIES BERNACHES:
je disais hier que la situation était pacifiée entre les oies , qui se sont réparti le territoire du parc, mais il y a encore quelques ACCROCHAGES! Ce matin, je retrouve l'oie mâle n°1, tranquille,à son endroit préféré (IMAGE 1). Mais voici qu'apparaît, sur la droite, venant de "leur" petit étang, les deux oies du couple  n°3 qui viennent de chasser le héron;(IMAGE 2).Aussitôt l'oie n° 1 commence à caqueter et se met en alerte.(IMAGE 3); là je suis à peu près sûr qu'il va y avoir du grabuge. Je n'ai jamais vu l'oie n°1 tolérer une telle intrusion sur son territoire! Ca ne manque pas: elle charge (IMAGE 4) et même décolle (IMAGE 5) pour fondre sur les intruses! Elle les poursuit tour à tour, les bouscule (IMAGES 6 et 7) Mais celle ci tournent en rond sans s'en aller. L'oie n°1 garde une attitude menaçante (Image 8), charge à nouveau (IMAGE 9); mais le couple ne s'éloigne pas vraiment. SURPRISE: l'oie n°1 semble se résigner et s'éloigne pour regagner son coin (IMAGES 1O, 11 et12) ; c'est la 1e fois que je la vois renoncer!  Une demi heure après, je repasse au même endroit. Une nouvelle charge de l'oie n°1 chasse définitivement le couple récalcitrant vers "son " étang! Je savais bien que l'oie n°1 ne renonçait pas; il lui a fallu le temps de recharger ses batteries!

L'oie mâle du couple n°1 tranquille dans son coin préféré.

Apparition du couple n°3 venant du petit étang après avoir chassé le héron.

Aussitôt le mâle N°1 est en alerte!

C'est la charge!

Décollage...


Premières attaques.

L'oie N°1 menace...

... charge encore!

... puis à ma grande surprise regagne son coin (à gauche) tandis que le couple reste sur place (à droite).

L'oie n°1 a regagné son poste.

Tandis que le couple n'a pas bougé et entend bien apparemment ne pas le faire...

UNE DEMI-HEURE PLUS TARD:
Mais il sera obligé de quitter la place lors d'un 2e charge une demi-heure plus tard!

Ce nouvel assaut sera décisif!

28 AVRIL:

LE HERON ET LES OIES (suite):

HERON PROVOCATEUR !

Le héron aujourd'hui paraissait narguer le couple d'oies bernaches du petit étang. Il en avait été chassé, on s'en souvient, par une charge furieuse du mâle bernache. Eh bien, aujourd'hui, le voilà revenu à l'étang . Voir IMAGE 1: à gauche les oies, à droite, face à elles, le héron. Pire: il vient bientôt leur voler sous le nez, provoquant au passage une début de charge du mâle bernache. On voit dans l'IMAGE 2 que le héron est passé à gauche du couple d'oies...Et le héron s'attarde là, tranquille) en vue des oies (IMAGE 3). Mais celles ci cette fois ne semblent pas avoir envie d'en découdre, et restent à leur poste (IMAGE 4). Le héron finira par s'en aller de lui-même, cette fois, tranquillement...(IMAGE 5).

Le petit étang: à gauche le couple d'oies, et en face à droite, le héron semble les narguer.

Ici il est passé à gauche des oies, en leur volant sous le... bec et reste dans leur champ de vision, semblant les défier.

Il n'a pas l'air du tout de vouloir s'en aller.

Le grand mâle bernache est en alerte, mais finalement il ne bouge pas. Il n'est visiblement pas d'humeur.
Peut-être lassé, le héron quitte tranquillement les lieux de lui-même.


* 5 MAI: LES OISONS DU COUPLE N° 1 SONT NES !
CETTE ANNEE, CE SONT DES QUADRUPLES!
Les petits du couple d'oies bernaches attachés au parc depuis 4 ans sont nés un 5 mai, comme ceux de l'an dernier!
Et ils sont 4. En 2015 et 2016,il n'y avait eu qu'un seul petit, en 2017 3 (mais 2 seulement ont survécu). Le couple est de plus en plus fécond dirait-on!

                                         Papa à gauche, maman à droite et les 4 petits.

                                                               Mère et enfants.

                                                              Les quadruplés.

                             Un peu inquiets de ma présence, ils préfèrent prendre le large.

Ils se réfugient derrière le petit îlot où les oisons sont nés.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire