mardi 12 février 2019

2009-2019 : L'HISTOIRE DES OIES DU PARC NORD DES ULIS :


                                                    

                                       AVANT 2009 - 2015:
                          Le couple d'oies domestiques du parc.

Les maîtres de l'étang, ce fut longtemps ce superbe couple d'oies qui faisait résonner le parc de leurs puissants coups de trompette, destinés souvent à alerter le petit peuple de l'eau d'une présence importune.
J'ai su récemment que le couple avait été donné au maire des Ulis par le maire de Saint-Jean de Beauregard.
Ce couple était là toute l'année. Il est resté stérile.

(Photo: avril 2009).

                                                       M. JARS le Magnifique.


Cou tendu ,bec levé vers le ciel, il m'observe, sur ses gardes...Si je m'approche un peu trop, il s'éloignera, entraînant sa compagne...à moins que j'aie quelque friandise à lui donner...mais je n'ai jamais rien sur moi...Je sens chaque fois que je l'ai déçu...


Ce beau couple était vraiment le maître de l'étang: il y était partout chez lui, investissait tous ses recoins et aussi n'importe quelle berge.
Il rabrouait volontiers l'importun, qu'il s'agisse d'un autre oiseau, ou d'un certain petit chien blanc dont la tête ne lui revenait pas: le couple charge, le cou tendu, avec le profil d'un concorde au décollage...poursuivant le malheureux toutou et sa jeune maîtresse affolée...
                               
            Le mâle a  disparu en 2013, la femelle a été retrouvée morte en mars 2015.
                                                  
                                             OIES  SAUVAGES.                                                                                                       *2015:

Des flotilles d'oies sauvages , des bernaches (oies d'origine canadienne importées en Europe) investissaient souvent l'étang à certaines périodes et l'animaient de leurs cris rauques. Elles ne restaient jamais très longtemps.

   Troupe de bernaches de passage: ce jour-là, 27 oies avaient investi le petit bassin rond du parc!

                                     MAI 2015 : PREMIERE COUVAISON AU PARC:                                                                   
Mais en mai 2015, pour la première fois, un couple a eu un petit dans le parc. On se demandait si la municipalité envisageait de remplacer le couple d'oies domestiques disparu, et voici que la Nature y a pourvu!
Car de ce fait, le couple est resté avec son petit longtemps, accompagné même un moment de quelques congénères.
 
                               
                                         Le couple de bernaches et son petit (  mai 2015).

                                                            

                                                      Voici Bernachou: un adorable oison.



                                                  30 JUIN 2015 : l'oison a bien grandi!


6 JUILLET: le couple et son petit sont escortés pour un moment par quatre compagnons.


16 JUILLET: l'oison ne se distingue plus des adultes que par une taille légèrement inférieure et un plumage du cou plus clair.

 
  
    * 4 AOUT: il ne reste que le trio familial :  l'oison (à gauche) ne se distingue pratiquement plus des adultes, si ce n'est par un cou plus fin et une taille légèrement inférieure. Les 4 compagnons du trio ont pris leur envol.
* 9 AOUT: un des membres de la famille s'envole vers d'autres horizons . 
  *16 AOUT: je constate la disparition à leur tour des deux bernaches restantes (est-ce le couple des parents, ou la mère et l'ancien oison?) .

* NOVEMBRE 2015 :  un couple s'installe de nouveau au parc, accompagné au début d'un 3e larron (l'oison?). Bientôt, seul le couple reste. Il y a fort à parier qu'il s'agit du même couple qu'au printemps. 

*2016


Janvier 2016 : le couple revenu en novembre est toujours là ! Allons nous vers une nouvelle couvaison au printemps ?
En tous cas c'est fait : le parc des Ulis a de nouveau un couple d'oies à demeure!


                                          9 mai 2016: le couple a de nouveau un seul petit !


Voici Bernachou II.

L'été suivant, le couple et l'oison devenu grand s'envoleront de nouveau vers d'autres contrées, avant de revenir en automne. Mais surprise! Cette fois, le couple revient clairement avec l'oison devenu grand. Que va-t-il se passer au printemps?

Dès le 26 septembre 2016 cette fois: un trio  est de retour au parc …Bernachou et ses parents vraisemblablement.

* 2017:
Au printemps, le couple est toujours là. Bientôt une nouvelle couvaison commence, à ce moment
Bernachou 2 est parti sans crier gare. 

Pour la 3e fois, ce couple a des petits au parc Nord ! ET SURPRISE: CETTE FOIS ILS SONT TROIS !

Malheureusement 2 jours après un des petits disparaît. Trop fragile, ou victime d'un prédateur (héron)?
Et le même processus se reproduit : les deux oisons restants grandissent , jusqu'au jour où ils sont prêts à partir avec leurs parents vers d'autres horizons (vers le nord?)… Et le 7 novembre, les parents et leurs oisons seront de retour au parc jusqu'au printemps suivant…

27 mai : les deux oisons rescapés ont grandi.

La famille bernache en juillet 2017, un peu avant son départ.

Le 7 novembre, la famille est de retour au parc.

* 2018:
LE PRINTEMPS FOU DES OIES BERNACHES !

 3 COUPLES AVEC CHACUN LEUR TERRITOIRE:
La nouvelle famille bernache, revenue le 7 novembre, est encore là au printemps. En avril, vient le temps de la couvaison, et les deux anciens oisons quittent le parc et vont vivre leur vie. Mais je m'aperçois bientôt qu'en dehors du couple attaché au parc depuis 2015, deux autres couples semblent s'y installer. Mieux, chaque couple a son territoire:
- le couple n°1 , présent pour la 4e année, séjourne le plus souvent , comme toujours, aux abords de la petite île où chaque année la mère couve, à l'abri des regards, et notamment dans le petit bois de pins qui se trouve à l'est de l'îlot. Il évolue sur la partie est de l'étang.
- le couple n°2 , lui, évolue dans la partie ouest de l'étang, depuis la rive sud ouest (prairie) jusqu'au bassin rond à l'ouest. Le nid était vraisemblablement dans la grande île.
- le couple n°3  enfin a choisi d'investir le petit étang , au nord.

Et pas question qu'un couple empiète sur le territoire du couple n°1, le premier installé au parc ! Le mâle de ce couple charge immédiatement les contrevenants ! 

FIN AVRIL : MALES SOLITAIRES.
Bientôt, dans la deuxième moitié d'avril,  on ne vit plus qu'une oie seule évoluer sur la partie est de l'étang  (territoire du 1er couple), et le même phénomène se produisit  un peu après sur la  partie ouest (territoire du 2e couple): c'était tout simplement le signe que les femelles avaient commencé à couver à l'abri des regards. Et ces oies esseulées que l'on voyait évoluer sur l'étang, c'étaient les mâles qui attendaient patiemment l'issue heureuse. De temps en temps ces dames réapparaissaient brièvement, pour se nourrir et pour un petit bain, en compagnie  de leur époux.

25 avril : le mâle solitaire du 1er couple (est de l'étang).

Le mâle solitaire du 2e couple (ouest de l'étang et petit bassin)

Du côté du petit étang, rien de semblable: le 3e couple ne se quittait pas. Ceux-ci n'auraient pas de petits au parc, tout en y restant attachés. 

Le 3e couple (petit étang)

Mais gare si ce 3e couple se rapprochait un peu trop du territoire des autres!

On voit ici le mâle du couple n°1 charger une des deux oies du couple du petit étang qui s'est trop approchée du territoire du premier.


* 5 MAI: NAISSANCE DES OISONS DU COUPLE N°1 !
CETTE ANNEE, CE SONT DES QUADRUPLES!
Les petits du couple d'oies bernaches attachés au parc depuis 4 ans sont nés un 5 mai, comme ceux de l'an dernier!
Et ils sont 4. En 2015 et 2016,il n'y avait eu qu'un seul petit, en 2017 3 (mais 2 seulement avaient survécu). Le couple est de plus en plus fécond dirait-on!

                                         Papa à gauche, maman à droite et les 4 petits.

                                                               Mère et enfants.

                                                              Les quadruplés.

                                                  * 10 MAI: 
              NAISSANCE DES OISONS DU COUPLE N°2 !
Ils sont 4 aussi ( une photo atteste cependant qu'ils étaient 5 à la naissance, un des petits est mort très vite).


Hélas , un des petits de ce couple disparaîtra à son tour un peu plus tard, il n'en restera que trois.

                LA CURIEUSE EVOLUTION DE LA RELATION ENTRE LES FAMILLES:
La guerre de territoires, une fois les petits nés, va s'estomper, partiellement d'abord: les deux familles vont se  rapprocher, et on finira par les voir  ensemble dans les mêmes coins. Ensemble, mais pas mêlés !  Quand ils le sont, ils restent en sous groupes familiaux! En revanche, l'ostracisme perdurera longtemps vis à vis du couple sans enfants, régulièrement chargé par les pères de famille !

Dès le 16 mai, on voit les deux familles ensemble près du petit bassin.

Finalement, le couple sans enfants , qui ne cesse de vouloir séjourner à proximité de ses congénères, sera à peu près toléré. S'y ajoutera un 2e couple sans enfants, venu on ne sait d'où. Si bien que c'est un important groupe de 15 oies que les promeneurs pourront régulièrement apercevoir autour du petit bassin ou sur la rive sud de l'étang. Et la notion de territoires séparés disparaîtra.

19 juin: les 15 oies près du petit bassin.
On remarque au premier plan un couple sans enfants (légèrement à l'écart tout de même), puis le couple n°2 et ses trois oisons restants (dont un dans l'eau), puis le couple n°1 et ses 4 oisons, et pour finir, assez à l'écart aussi, le 2e couple sans enfants.

Le 27 juillet, comme d'habitude, les oies du parc partent toutes vers d'autres horizons. On ne les reverra , surprise, que très tard cette fois, puisqu'elles ne reviendront au parc que le 6 février 2019 !

2019:
Les deux familles et le couple sans petits  attachés au parc sont donc de retour le 6 février. Etonnamment, le 9 février , chaque famille  avait retrouvé  son ancien territoire:

La famille n°1 était sur l'est du grand étang.

La famille n°2 était au petit bassin.

Et le couple sans enfants était  au petit étang !

Néanmoins, tous ont migré ensemble, cela crée des liens, et ils se retrouvent pour l'instant volontiers ensemble tous les 13, par exemple dans la grande prairie ! Tant qu'on n'en sera pas à la période de couvaison, cela durera sans doute.

Ici tout le monde est dans la prairie.
Mais on remarque que le couple sans enfants reste très à l'écart: recommence -t-il à être ostracisé?

21/2/19:
Les jeunes nés au parc du couple n°1 ont quitté le parc Nord.
Le couple n°1 reste seul ; en revanche la famille n° 2 (5 membres) est encore là, bien qu'on remarque des tensions dans le groupe; le père de famille a tendance à morigéner les jeunes; veut-il les inciter à quitter les lieux  et à aller vivre leur vie eux aussi maintenant qu'une nouvelle période de couvaison approche? Enfin le couple n° 3 (sans enfants) est toujours là. Et chaque famille est clairement sur son territoire. Signe que la période de couvaison approche.

28/2/19:

CETTE FOIS C'EST SUR: LES 3 COUPLES D'OIES RESTENT SEULS AU PARC !
Tous les petits nés au parc au printemps 2018 sont partis.
Et chaque couple est sur SON territoire habituel !

Le couple n°1 (première couvée au parc en 2015) côté est de l'étang.

Le couple n°2 (première couvée au printemps 2018) côté ouest de l'étang.

Le couple n°3 (présent depuis le printemps 2018 mais sans petits ) berge nord et petit étang.


A SUIVRE!!!

samedi 9 février 2019

LES BADGES VERTS DU GROUPE J'AIME LE PARC NORD EN OPERATION NETTOYAGE AU PARC.

             * 9/2/19: PREMIERE OPERATION NETTOYAGE:

LES BADGES VERTS du groupe J'AIME LE PARC NORD ETAIENT EN OPERATION NETTOYAGE AU PARC NORD DES ULIS ce samedi 9/2: une équipe de choc était à l'œuvre: Nicolas, Michèle Q, Jean-Maurice, Yvette, Francine , Michèle L, Denise et Christelle ont eu raison des déchets depuis le début de la plage, jusqu'au petit ponton. 3h de travail intense, dans la bonne humeur, par un groupe super motivé...Vous n'imaginez pas le nombre de bâtons de sucette et de bouchons de plastique que l'on trouve au parc ! Photos de Louis Ernest Pancrate et JMS.

Nicolas, Michèle Q, Jean-Maurice, Yvette, Francine , Michèle L, Denise

Yvette,Francine, Michele Q, Louis Ernest (photographe),Nicolas, Christelle, Denise.







                                 * 14/2: suite de l'opération nettoyage:
Nous avons achevé le ramassage des déchets sur les berges ou dans l'eau entre le barbecue et le petit pont. Et après l'effort, le réconfort, avec le petit goûter improvisé par Louis Ernest, Odile, et Anita.


De g à dr: Denise, Louis Ernest, Michèle Q, Nicolas, Francine, Odile,Yvette (cachée), JM, Anita (cachée), Nora, et Daniel.
Nous avons deux filets cette fois ! Et toujours les précieux outils d'Anita et Daniel.

Première expérience pour Odile, mais aussi Anita et Daniel.



Michèle a inauguré sa nouvelle pince, très performante!



Odile, Anita, Michèle Q, Nicolas, Louis Ernest, Yvette, Denise, Michèle L et son petit chien, Francine.
                                                         Photos: Louis Ernest et JM.

                  Nous avons fait quelques retouches les jours suivants en petites équipes.

24/2 : les badges verts Nicolas et Laurent ont effectué une nouvelle tournée de ramassage de déchets dans l'eau ce jour. 



Petite moisson rapportée du petit étang.

* Ramasser les déchets, c'est bien. Mais pourquoi ne pas tenter une action de sensibilisation en amont?

                           27/2 : ELABORATION D'UNE AFFICHE ANTI DECHETS:


                                   Idée et photo JM. Elaboration de l'affiche: Louis Ernest.

     Cette affiche s'étant avérée peu lisible après impression, nous en avons élaboré deux autres :


La seconde version a paru la plus lisible.

5/3/19:
Nouvelle opération de nettoyage des bords de l'étang.
Ces diables de déchets, sous l'effet du vent, sont revenus en nombre stagner sur les contours de l'étang. Une équipe s'y colle de nouveau ! 

Michele Quentin, Anita Laurent, Michèle Lebedel, Francine Lalou.



Encore un de ces cercles de plastique où les canards se prennent le cou!




Attention au plongeon!

7/3/19:
Suite de l'opération nettoyage de l'eau à l'est du ponton par une équipe très performante: Anita, Michèle Quentin, Francine et votre serviteur. Gros boulot accompli !
Et une jeune femme de passage, Corinne (au premier plan sur la photo) vient spontanément nous prêter main forte! Elle a bien gagné son badge vert !


NOUVEAU LOGO  POUR L'AFFICHE ANTI DECHETS:
un logo qui "invite à " au lieu d'interdire.



16/3/19:
BADGES VERTS: NOUVELLE OPERATION NETTOYAGE DE L'ETANG ce samedi 16 mars.
Encore 8 ou 9 sacs de déchets sortis de l'eau en 3h de travail!
PHOTO: L'EQUIPE DU JOUR … très motivée et performante !
Anita, Corinne, Francine, votre serviteur et Nicolas.







De son côté, Laurent (qui a aussi son badge vert) opère en solo discrètement dès qu'il a une disponibilité. Merci à lui aussi!


Moisson du jour 17/3/19.

19/3/19: NETTOYAGE DE L'ETANG (suite) :

 aujourd'hui les BADGES VERTS ont procédé à quelques retouches entre le ponton et le petit pont. Du beau travail accompli encore!

                                                                 L'EQUIPE DU JOUR:


Anita, JM, Michèle, Corinne, Francine, Yvette.



29/4/19:
Nicolas et moi  allons donner de nouveau quelques coups de filet dans l'eau: suite à une période de pluie et de vent, un certain nombre de déchets se sont de nouveau accumulés près des berges Nous avons retiré deux sacs de déchets. La zone comprise entre la plage et le petit pont est à nouveau clean. 

Nicolas en action.

16/6/19:
NOUVELLE OPERATION NETTOYAGE DE L'EAU PRES DU PETIT PONT:
Après une période de vents et de pluie, le coin avait besoin d'une bonne retouche: Nicolas et moi-même, du groupe J'aime le parc Nord, ainsi que Laurent, qui, lui, agit le plus souvent en solo, avons officié.

Laurent et Nicolas en action.