mercredi 28 décembre 2016

PARC DES ULIS: chronique de l'hiver 2016-2017.

                                        * 28 DECEMBRE: soir coloré!
                         
                                           Soleil mais froid sec au parc en ce début d'hiver...




                                    Tours en décembre....







                                          SOIR COLORE.

* 30 DECEMBRE: DES FOULQUES AFFAMEES S'EN PRENNENT AUX MOLLETS D'UNE PROMENEUSE!

J'ai appris quelque chose sur les foulques, ces grosses poules d'eau noires à crête blanche: elles peuvent, dans certaines circonstances, attaquer l'homme, ou plutôt la femme en l'occurrence!
Une promeneuse, en effet, a cru revivre "Les oiseaux" d'Hitchcok, les corbeaux étant remplacés par des foulques, autres oiseaux noirs!
Les volatiles  du parc ont faim, et ils ont pris l'habitude d'accourir vers les promeneurs qui semblent avoir l'intention de leur donner à manger; réflexe conditionné par le fait que beaucoup de passants donnent aux oiseaux, bien que ce soit officiellement interdit.

Ce jour, je vois au loin une cohorte considérable de foulques se diriger en hâte vers une dame qui tient à la main un  sac en plastique qui semble garni de pain; la dame s'écarte à reculons, un bouquet d'arbres me cache alors la scène en partie, mais j'entends des cris!

Se promener avec un tel sac à la main provoque inévitablement des espoirs fous chez les volatiles!

Quand j'arrive sur les lieux, un reflux des oiseaux vers l'étang s'est produit, du fait que la promeneuse a fait mine de partir, mais je la vois qui se rapproche en se frottant la jambe: "Il y en a une qui m'a mordue! C'est que ça fait mal!"
En réalité, elle n'avait pas l'intention de nourrir les oiseaux! Elle avait dans son sac une brioche qu'elle se proposait de déguster chez elle avec sa famille, c'est ce qui a attiré cette bonne troupe, dont certains membres sont devenus mauvais! Est-ce par frustration ou par colère qu'on ne leur accorde pas ce qui leur était visiblement promis, certaines foulques se sont mis à avoir un comportement agressif!

Hargneuses, ces foulques!

Pendant que je discutais avec la promeneuse, les bêtes, voyant de nouveau le sac pendant au bour du bras de mon interlocutrice, se sont à nouveau précipités vers nous, et nous avons évité de justesse de nouveaux coups de bec!
La foulque est normalement peureuse, mais elle peut-être hargneuse!
Et la faim peut favoriser, on le voit, ce deuxième trait de caractère!

 Brouillard,  froid intense, et du givre partout aujourd'hui au parc:






Des fleurs nouvelles... de givre!






                              * 1er JANVIER 2017:
                PROMENADE DANS UN PARC GIVRE.
Un peu moins de brouillard aujourd'hui... Nous avons fait le tour d'un parc transformé par le givre.













































































* 3 janvier: RETOUR DU BROUILLARD.

L'éphémère féerie du givre s'est évanouie d'un coup dans la matinée du 2 janvier. Aujourd'hui, c'est le retour du brouillard!
Les silhouettes des arbres désormais nus se détachent bien sur fond de brouillard.


                                               Paysage gommé par le brouillard.


                                                    Le nourrisseur d'oiseaux.



                                                                   Plus près.



                                                                          VU !
                   

                                                     Foulques et compagnie.


                                                
                                                                Le corbeau 1.



                                                             Le corbeau 2.



Elèves en course d'orientation.

SILHOUETTES D'ARBRES DANS LA BRUME:
























* 4 JANVIER: ni givre, ni brouillard, juste la grisaille!






Une triste image d'hiver...



* 8 JANVIER: brouillard et lac gelé!














                                                     Volatiles sur le lac gelé...



                                        
                                                Brumes et reflets sur l' étang gelé.





                                                   Jeu de reflets sur l'étang gelé.

Dans le bois...


APRES LE BROUILLARD...




                    * 13 JANVIER: APRES LA TEMPETE:

La tempête qui a balayé le pays dans la nuit du 12 au 13 janvier a laissé quelques traces dans le parc:

Une grosse branche est tombée sur ce banc.


Autre vue.

                                                       D'autres branches à terre plus loin.

                              SOLEIL RADIEUX SUR LE PARC LEGEREMENT ENNEIGE:
                            


Comme chaque hiver, les mouettes, quand elles ne sont pas sur l'étang, investissent une petite bosse qui le  surplombent.

Le petit étang reflète le bleu du ciel.

                                                                     Autre vue.

                                 Plus loin, cette vue souvent prise a une apparence nouvelle;

Entre neige et ciel bleu.


*14 JANVIER: TOURS AUREOLEES.

L'espace d'un instant, les tours se détachent dans une curieuse auréole lumineuse.



*17 JANVIER: SOLEIL MAIS RETOUR DU GEL.


                             Les oiseaux sont de nouveau contraints au patinage sur glace.




Oiseaux et reflets.


                                    Notre trio de bernaches est toujours fidèle au poste, comme chaque hiver.



                                                                Cadrages.




Le petit acrobate.
Cette mésange charbonnière a fait son numéro d'équilibriste un bon moment.

Aujourd'hui, pour la première fois depuis longtemps, j'ai aperçu un troglodyte mignon.


* 18 JANVIER : TOURS A LA LUMIERE DU MATIN.



* 21 JANVIER: FROID RECORD, LAC PLUS GELE QUE JAMAIS.

Aujourd'hui, le soleil ne brille pas franchement. Il y a une lègère brume, parfois quelques lueurs, avec des couleurs très diffuses. Je me permets quand même une petite balade photographique, en essayant divers cadrages...











Foulque dans une attitude agressive...

                                            UN PEU PLUS TARD, à l'approche du soir:









*22 JANVIER: NOUVELLES IMAGES D'HIVER AU PARC.















  
  * 23 JANVIER : AUTRES IMAGES D'HIVER AU PARC:





* 24 JANVIER: ETANGS TOUT BLANCS, CANARDS SOUCHET ET 5 ROUGE-GORGE...

                                            Journée froide et grise aujourd'hui. Mais quelques surprises.


Les étangs sont tout blancs, non seulement gelés mais couverts d'une fine couche de neige. Effet assez insolite, car la neige est absente de tout le reste du parc...




Autre spectacle insolite: un groupe de canards souchet s'affaire au milieu des autres volatiles, non loin de la rive. Il est extrêmement rare de les voir avec les autres, dans un lieu souvent approché par l'homme. Ils se tiennent en général à distance.

Etonnant encore: aujourd'hui, lors de mon tour de parc, j'ai croisé rien moins que 5 rouge gorge différents! C'est le temps où les rouge gorge se montrent, dirait-on! En voici un.


* 26 JANVIER: rouge gorge encore, et un oiseau jamais vu au parc: une grive musicienne.

Un sympathique rouge gorge s'est laissé photographier un petit moment...










Plus loin, un autre a pris la pose :






Un oiseau jamais observé jusqu'ici au parc: UNE GRIVE MUSICIENNE!

Sans doute un jeune.



                                    * 28 JANVIER:
10 dégrés ce matin, l'étang n'est pas entièrement dégelé pour autant. Le ciel bleu essaie de percer à travers les nuages...
                                 
                                      Matinée bleue.








JEU DE REFLETS:



        *  3O JANVIER: Le trio de bernaches de retour.
Cela faisait un moment que je n'avais pas vu le trio de bernaches du parc. J'ai remarqué que lorsque l'étang était vraiment gelé, elles disparaissaient. Je leur soupçonne un autre point de chute dans les environs. D'ailleurs, un jour, je les ai vu s'envoler à tire d'ailes en direction du nord ouest : un autre étang par là qui les accueille?



Donc ce matin, je suis heureux d 'apercevoir, au delà de l'habituel semis de foulques, deux silhouettes familières...

                                  J'aperçois en effet deux des oies en arrière plan...Mais où est la 3e?



                                                                               Je les retrouve bientôt toutes les trois...



                    Une scène familière du parc: le nourrissage des volatiles par des promeneurs..



Je me suis intéressé aussi aux pigeons: ceux-ci sont des pigeons-bizet.


Je remarque des variations dans leur plumage: celui-ci a de nombreux motifs sur les ailes, contrairement au précédent.


31 JANVIER: TOURS GOMMEES PAR LE BROUILLARD. Retour des canards souchet.

Aujourd'hui quelques bancs de bouillard ici et là voilent certaines parties du parc, et notamment les tours.






Le lac est déjà en partie dégelé grâce à l'augmentation de la température (10 degrés) , les mouettes, elles, se posent sur les bancs de glace subsistants.




                               Les souchet sont de retour:

Ils avaient disparu au moment du grand froid, quand l'étang était entièrement gelé. Aujourd'hui, ils sont de retour.

En raison du mauvais temps, le parc n'est pas très fréquenté ce jour, et comme toujours dans ces cas là, le souchet, normalement très sauvage, se rapproche du bord, ce qui m'a permis de prendre quelques belles photos avant qu'ils reprennent le large ...

Le très fort bec, le flanc brun clair permettent de le distinguer du canard col vert. Certains de loin s'y trompent.

* 1er FEVRIER: des grives mauvis de passage!

Le reflux migratoire aurait-il commencé? Aujourd'hui, je découvre la présence d'abord de 6 oies bernaches de passage (en plus du trio du parc) . Surtout, au fond du parc, j'ai fait fuir de certains grands arbres une volée d'oiseaux de petite taille que je n'ai identifié qu'au retour, en agrandissant les images... Il s'agit d'une autre variété de grives, des grives mauvis, des migrateurs.

  
Quelques uns des oiseaux, heureusement, ne se sont pas envolés avec leurs congénères, ce qui va me permettre d'identifier un nouvel oiseau que je n'avais jamais vu au parc.


C'est bien une grive, avec son ventre tacheté. La présence d'une raie blanchâtre au dessus de l'œil et sous la joue, et une tache couleur rouille sur le flanc, me permettent de l'identifier: il s'agit d'une grive mauvis, et non pas d'une musicienne comme il y a quelques jours.

                             Ici on voit encore mieux la raie blanche au dessus de l'œil.

C e sont des oiseaux d'Europe du Nord qui hivernent plus au sud et jusqu'en Afrique. Peut-être ceux-ci sont ils en train de reprendre le chemin du nord?


* 3 FEVRIER: LES GRIVES SONT TOUJOURS LA !

Aujourd'hui, je suis retourné voir le "coin des grives mauvis" dans le parc : elles étaient toujours là, mais haut perchées toujours, et très farouches, s'envolant très vite à mon approche. Je n'ai pas réussi à prendre de photos très convaincantes cette fois.

                      Comme avant-hier, quelques individus se sont attardés dans l'arbre.

   On reconnaît bien ici les caractéristiques de la grive mauvis: le sourcil blanc, le ventre tacheté, et la tache rouille sur le flanc...



Un peu plus loin, j'en retrouve quelques unes haut perchées. Je dois me contenter d'un contrejour...

 Pas de rouge gorge en vue aujourd'hui, mais une mésange charbonnière à tête noire elle aussi haut perchée.

L'œil rouge de la foulque!

*5 FEVRIER:

UN PETIT AIR DE PRINTEMPS ...

...  et de beaux cumulus...

*7 FEVRIER:

MASSACRE A LA TRONCONNEUSE AU PARC ! 

Mauvaise surprise au parc ce matin: un vrai massacre à la tronçonneuse!



J'ai beau me dire que ce n'est pas plus laid qu'une sculpture contemporaine, je ne parviens pas à tout à fait m'en persuader!


Joli ce moignon dans la perspective! 
Finies les visions poétiques!

Je suppose qu'il y a une très bonne raison pour se livrer à une telle opération? Mais nous, modestes usagers du parc, n'en sommes pas informés; nous sommes encore moins consultés! Juste mis devant le fait accompli.
On devrait, nous les usagers, créer une Amicale des usagers du parc, qui serait informée, consultée , non? Qu'en dites-vous?

                                 BEAUX REFLETS AUJOURD'HUI:

 Pour nous réconforter, quelques jolies images du jour:




* 8 FEVRIER:

Ciel de février.


Un peu plus tard:





*15 MARS: V'LA L'PRINTEMPS!
En l'espace de 3 à 4 jours, brusquement, certains arbres se sont couverts de fleurs: eh oui, c'est le printemps!


                                  LA FIN D'UN HIVER:
Fin février, début mars : rien de particulier à signaler au parc. Notre trio d'oies bernaches est toujours fidèle au poste, les deux canards blancs sont toujours là, inséparables. Le parc est le domaine des foulques, gallinules, colverts, mouettes, corbeaux, pies, pigeons bizet principalement. Parfois des canards souchet, des bernaches de passage, font un petit séjour. Il arrive (rarement) qu'un héron y montre son long bec...Jours gris et parfois plus radieux ont alterné...
Mais voilà le printemps. Alors rendez-vous dans notre "chronique du printemps 2017"!


à suivre