jeudi 21 mai 2020

LES INSEPARABLES: C'EST FINI ! LA PETITE CANE BLANCHE DU PARC NORD DES ULIS A DISPARU pendant le confinement.

La dernière photo prise du couple - 9/3/20.

Les Inséparables: ainsi appelions nous les deux canards blancs du parc nord des Ulis, un mâle et une femelle, frère et sœur nés en 2016 dans une couvée de colverts "classiques". Ils étaient la mascotte de notre groupe d'amis du parc Nord, et une photo du couple était devenu le logo du groupe (logo que nous garderons en souvenir du couple). En effet, en mai 2020, j'ai découvert la disparition de la femelle, grâce à une dérogation de la mairie me permettant d'accéder au parc pour assurer un suivi des oiseaux.

L'image du couple est devenu le logo du groupe J'aime le parc Nord.
La petite cane est à droite.

                                           La petite cane , une vedette en son temps!

C'est cette petite cane qui avait ému tant de gens en 2018 quand on avait découvert qu'elle avait le bec coincé dans un cercle de plastique, victime ainsi de la négligence humaine : on s'était mobilisé pour tenter de la libérer de son entrave : nos amis du parc Nord échafaudaient toute sortes de plans pour l'attraper dans ce but; des responsables du parc, un pompier, une association vouée à la Nature s'étaient déplacés  pour tenter de la capturer . Un beau jour, elle s'était finalement dégagée de ce lien seule! Le journal Le Parisien avait consacré plusieurs articles à cette affaire. L'article du blog où je révélais l'affaire fut lu par plus de 10 000 personnes, de toute la France et même de l'étranger! La mairie des Ulis utilisa son image pour éditer des affiches  prônant un plus grand civisme en matière de déchets . Bref, elle était devenue une vraie vedette cette petite cane! Et tout le monde fut soulagé par l'heureuse issue tant attendue!
  L' affiche de la mairie qui utilisa  l'image de la petite cane au bec encerclé pour lutter contre les déchets.

REMONTONS MAINTENANT LE FIL DU TEMPS :

                               JUILLET 2016 : LA COUVEE INATTENDUE!

Nous découvrons  une couvée de 7 canetons colverts dont 2 sont jaunes! Inédit au parc!

Entre frères (et sœurs) ...

Début AOUT....
Nous retrouvons la curieuse couvée...


Les minuscules canetons jaunes sont devenus des canards blancs! Leurs frères classiques prennent peu à peu leur aspect de jeunes colvert. Ils ne se quittent pas. La mère (à droite) veille toujours sur eux.
Renseignements pris , ces canards blancs pourraient l'être en raison d'une anomalie génétique, le leucisme, qui empêche la pigmentation du plumage.. Cela ne les empêche pas d'être des canetons très sains!

                                                                HIVER 2017:

 Nos deux compères sont toujours là. Leur différence permet de constater que les colverts nés au parc semblent  rester fidèles à leur lieu de naissance.

 FEVRIER 2017:
LES INSEPARABLES


En février, les deux canards blancs restent toujours ensemble  alors que leurs frères "classiques" ne les accompagnent plus. Nous les appelons alors  LES INSEPARABLES; et ils deviendront la mascotte du groupe Facebook  J'AIME LE PARC NORD. 
Nous prenons conscience alors qu'il s'agit d'une femelle (à gauche) et d'un mâle (à droite, reconnaissable aux plumes en virgule au dessus de la queue).Ils sont donc frère et sœur. 

Un comportement particulier:

Frère et sœur, ont-ils  formé un couple ? Sans doute : une copulation a été observée. Et en même temps, ils ne suivent pas le modèle normal, puisque chez les colverts le couple ne dure qu'une saison. Or ils étaient constamment ensemble, en toutes saisons. 

En revanche, ils n'ont jamais eu  de petits. On peut penser que le couple était stérile. La femelle ayant été par ailleurs l'objet des assiduités de mâles célibataires, cela a confirmé la stérilité.

Puis en mai 2018, il y eut l'épisode du bec encerclé, et ensuite la vie reprit son cours tranquillement, en toute fidélité, même si le mâle se livrait de temps en temps à quelques escapades en faisant un tour avec un copain "normal".


9 mars 2020: la dernière photo prise du couple avant le confinement.

La cane est au premier plan.


Que s'est-il passé en mars-avril pendant le confinement? Nul ne le saura jamais, puisque nous ne pouvions pas pénétrer dans le parc. S'agit-il d'une maladie? Y a-t-il eu une prédation facilitée par l'absence humaine dans les lieux (période de confinement). La cane n'avait que 4 ans, un canard a une espérance de vie  de 29 ans, même si elle n'est en moyenne que de 5 ans ( mais ceci surtout à cause de la chasse me semble-t-il).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire