jeudi 21 mai 2020

LE COUPLE DE BERNACHES N°1 DU PARC NORD DES ULIS: UNE BELLE HISTOIRE QUI FINIT MAL (2015-2020).

L'année 2018: l'apogée du couple.
          

         LE PREMIER COUPLE D'OIES BERNACHES QUI A NIDIFIE AU PARC NORD:

Depuis la disparition du couple d'oies domestiques qui animait le parc Nord des Ulis, il n'y avait plus de gros oiseaux sur l'étang. Au printemps 2015, la Nature a pourvu à ce manque!

En effet en mai 2015, pour la première fois, un couple d'oies bernaches  a nidifié au parc et y a eu un petit. Nous l'appellerons par la suite le couple n°1, car en 2018, deux autres couples éliront domicile au parc au printemps. 
Le nid est installé, bien caché, dans l'îlot proche du petit bois de pins. Le couple, quand il reviendra, nidifiera toujours au même endroit, et se tiendra toujours sur le même territoire: le bois de pins est son coin préféré, le côté est de l'étang l'endroit où il évolue.
C'est grâce à cette fidélité à un endroit précis du parc que je pourrai par la suite identifier le couple.

Un seul petit naît cette année là.

                               
                                         Le couple de bernaches et son petit (  mai 2015).

                                                            
                             Voici celui que nous appelons alors  Bernachou: un adorable oison.

L'oison grandira vite, puis quittera le parc en août avec ses parents et quelques comparses qui les ont rejoints , puis tous trois reviendront  en novembre. Au printemps, le moment d'une nouvelle nidification arrivant, le jeune quitte alors seul le parc pour aller vivre sa vie ailleurs.

                                               LES ANNEES SUIVANTES:

MAI 2016:


                                          9 mai 2016: le couple a de nouveau un seul petit !


Voici Bernachou II.


MAI 2017:

SURPRISE: le couple a cette fois 3 oisons!


Malheureusement 2 jours après un des petits disparaît. Trop fragile, ou victime d'un prédateur ? 


MAI 2018:
C'est l'apogée pour ce couple sur le plan de la couvaison: 4 petits naissent ! Tous survivront.

5 mai 2018: une belle famille !

Les 4 oisons .

La famille en balade.

C'est aussi cette année là que deux autres couples élisent domicile au parc au printemps: le couple n°2 , qui a aussi 4 petits, dont 3 survivront; et le couple n°3, qui bien que stérile, reviendra chaque année au moment de la nidification.

MAI 2019 : LA COUVAISON ECHOUE !
Le couple n° 2 a déjà eu ses 4 oisons. Les jours passent en ce mois de mai, la femelle du couple n°1 ne reparaît pas. Finalement, le couple se reforme: la couvaison a complètement échoué ! Grand contraste avec l'année précédente!

8 MAI 2020: UN OISON NAIT...
La dérogation dont je bénéficie en mai  de la part de la mairie pour accéder au parc afin d'y suivre suivre l'évolution la faune aviaire  me permet d'apprendre ce qu'on n'aurait jamais su:
UN OISON NAIT… mais la femelle ne reparaît pas, elle reste au nid. J'ai un mauvais pressentiment: le scénario de l'an dernier va-t-il se reproduire?
En attendant, le mâle prend en charge le petit:

8 mai: le mâle veille sur son petit, qui, un peu apeuré, se colle contre lui. Spectacle attendrissant que de voir ce grand mâle montant la garde auprès de ce minuscule oison.

9 mai: première grande balade sur l'étang. L'oison a pris de l'assurance, il s'éloignera beaucoup plus de son père pour explorer le monde.

Hélas le 10 MAI, le petit a disparu; il  n'a pas survécu.
le 11 mai, je découvre toutes les oies réunies, ce qui se fait quand les couvaisons sont finies normalement. Mauvais signe!
Et en effet, le couple n°1 est sur le pré. Bizarrement à mon approche, le couple se précipite en poussant des cris du côté de l'îlot où se trouve le nid, comme si ma présence menaçait la couvée. Et il reproduira ce scénario le lendemain. Paradoxal, puisque le couple a en fait abandonné la couvaison. Façon d'exprimer son désarroi? Un refus d'y croire?

L'émoi du couple N°1.
La couvaison a donc échoué une 2e fois !

Quelle explication? Le couple vieillit-il? Ces deux accidents de suite, c'est de mauvais augure? De meilleurs jours viendront-ils? Il faudra attendre mai 2021.

Le couple n°1 aura un comportement perturbé dans les jours qui suivirent, faisant obstinément bande à part, et continuant à l'occasion de défendre leur territoire alors qu'il n'y avait plus de couvaison en route...
Il faudra attendre le 29 mai pour que toutes les oies se rassemblent enfin, ce qui se fait habituellement quand les couvaisons sont terminées, la notion de territoire n'ayant alors plus lieu d'être.






1 commentaire: