dimanche 29 décembre 2019

PISTES pour une visite guidée du parc Nord.

        Pour une visite réelle avec adaptation possible pour une visite virtuelle à présenter en lieu fermé.

                                                      PRESENTATION DU PARC.

. Concu par les architectes des Ulis . Photo MAQUETTE du parc. S'appuyer dessus pour description.

Robert Camelot et François Prieur: maquette du parc Nord.
(On peut s'amuser au jeu des ressemblances et des différences par rapport au parc actuel).

. créé  au nord de la ville dans l'axe de l'avenue des Champs Lasniers (voie principale du centre ville) et adossé à un bois (que les gens du coin appelaient "bois Marie").
. un effet "central park Manhattan": vue sur les plus hautes tours (les "Bergères") qui bordent l'avenue des c l depuis le parc.
.Auparavant: des champs.
.Superficie: à préciser.
.Un grand étang, un petit étang (géré Ulis PÊCHE), un bassin rond (pêche enfants).
Pas de cours d'eau pour l'alimenter. Eau de pluie. Eaux de ruissellement notamment de la zone urbaine, d'où inconvénients (déchets).
.plusieurs collines créées avec des remblais issus du creusement du sol pour fondations immeubles.
.essences des arbres locales , sauf quelques arbres ornementaux plantés surtout saules pleureurs.
.une grande prairie au sud, zone herbeuses autour des étangs et diverses.
. pas de parterres de fleurs ici (contrairement au "parc urbain" situé derrière la mairie), un parti pris de laisser croître une nature plus "sauvage". Un peu comme un parc à l'anglaise.
. Deux autres parcs aux Ulis: le parc urbain (derrière la mairie) et ses parterres de fleurs, son théâtre en plein air pour des spectacles ou animations , et le parc sud ( plus sauvage et très excentré).

(photos à introduire pour présentation en lieu fermé : effet Manhattan, étangs, saules pleureurs , grande prairie).

Autres sujets à envisager:

                           . PARC COMMUNAL qui a une fonction de  PARC DE LOISIRS:
. lieu de promenade , on y promène son chien, lieu de détente...
. Espace idéal pour le jogging du week end ou plus.
. Parcours sportif à disposition.
. Lieu privilégié pour les courses d'orientations (écoliers, collégiens, lycéens).
. Activités sportives occasionnelles pour enfants ou jeunes (courses…).
. courts de tennis.
.table de ping pong.
. Pêche gérée par une association (Ulis pêche): petit étang et bassin rond.
. Pique nique autorisé (tables de pique nique dans sa partie est).
. Barbecue à disposition pour les amateurs. Barbecues sauvages non autorisés (peu respecté).
. Feu d'artifice pour la fête nationale traditionnellement tiré ici (hélas ! Car assez aberrant dans un lieu naturel caractérisé par une faune aviaire particulièrement importante.
. Certaines de ces activités sont source de nuisance: fumées du barbecue, peu agréables pour le s promeneurs. Déchets laissés au sol ou jetés dans l'étang (incivilités). Conséquences sur la faune aviaire (cercles de plastique qui piègent les canards ...). Effets du feu d'artifice sur la faune, déchets au sol ou dans l'étang qui accroissent sa pollution.

                     (PHOTOS: canard encerclé et autres à voir pour projection intérieure).

  . LE PARC NORD EST AUSSI UN LIEU DE VIE POUR UNE IMPORTANTE FAUNE AVIAIRE notamment.

                                                     I - OISEAUX DES ETANGS: 
                                               

                                                      . LE GROS DES TROUPES:

                                                             . les permanents:
- canards colverts.
Cas particulier du couple de canards blancs (à développer: historique, cause, comportement…).
(Observation in situ /photo proj intérieure).
- foulques. Cheptel exceptionnellement important. QQ caractéristiques. Observation sur place si petits nés par exemple.
- gallinules ou poules d'eau. QQ caractéristiques. Idem.
(photos en projection intérieure. En extérieur, observation directe ou à l'aide du panneau proche des ruches)
                                                . Cas particulier des oies bernaches:
-Historique.
- Moments de présence au parc.
- comportement, naissances etc.. (beaucoup à dire).

(photos en projection intérieure. En extérieur, observation directe ou à l'aide du panneau proche des ruches)
                                                             . les hivernants:      
- Canards souchet: présents l'hiver, où, comportement... caractéristiques.  
- Mouettes rieuses: présentes automne/hiver, caractéristiques.
.
(Photos aux époques où ces oiseaux sont absents).

                                                   . AUTRES OISEAUX DES ETANGS:

                                                                  .sédentaires:
                                       
               - grèbes castagneux: quantité, caractéristiques,comportement… (observation et photos)
                                      . 
                                                            . présence fréquente mais  irrégulière:
.hérons.
.cormorans.  
Présence, comportements, anecdotes.
(panneau de la ruche / photos en projection voire videos?).

                                                             . présence saisonnière ou accidentelle:
.sternes pierregarins. Comportement, caractéristiques (Photos).
. chevalier guignette.
.qq races de canards rares sauvages (à préciser).

                                          II - OISEAUX DES ARBRES repérés au parc:

                                                    . Présence régulière ou fréquente:
. martins pêcheurs.
. pics épeiches.
. pics verts.
. geais.
.Pies.
.Corneilles

. rouge gorge.
. mésanges : charbonnière, bleue, à longue queue. 
. sittelles torchepot (caractéristiques)...
. pinson des arbres.
. chardonnerets élégants etc
A COMPLETER

Enumération avec anecdotes ici ou là.

                                                    . Présence saisonnière ou assez rare:
.grive musicienne et mauvis
. linotte mélodieuse 
. gobemouche noir et gris etc...

A COMPLETER.


S'appuyer sur panneau ruche + photos pour les oiseaux non présentés panneaux.
Et aussi panneaux expo oiseau médiathèque 2018
A suivre...



AUTRES PISTES :

. Réglementation concernant le nourrissage des oiseaux.

. Respect de la nature et des oiseaux au parc : évocation des divers problèmes rencontrés (cercles de plastique, maltraitance des oiseaux, chiens lâchés … )
. Ruches.
. Que fait-on pour la biodiversité?
. Projets pour embellir le parc et en faveur de la biodiversité.

A suivre…

                                                QUE DIRE SUR LES OISEAUX?
    Préparer des fiches (contenu expliqué oralement en visite sur le terrain/ noté sur écran avec commentaire oral éventuel en cas de projection).

. FICHE TYPE:
. Description (observation ou photo).
. Distinction entre les sexes?
. Evolution du plumage (nuptial/d'éclipse?) ? Périodes?
. Présence au parc: permanente ou non? Migration éventuelle: lieu?
. Historique de la présence au parc?
. Localisation de l'oiseau au parc?
. Comportement observé?
. Durée d'un couple? Fidélité ou non?
. Comportement sexuel?
. Nid? Durée de la couvaison?
. Rôle des deux sexes (couvaison, élevage des petits):
. Nourriture?
. Autres infos intéressantes?


Exemple de fiche (à compléter):

                                                     GREBE CASTAGNEUX.
. Description (photo ou panneau parc et observation sur place).
. pourquoi ce nom: "castagneux ": couleur châtaigne.
. distinction entre les sexes: sans distinction.
. évolution du plumage: plumage nuptial et plumage d'éclipse. (photo).
. Présence au parc: ancienne, et permanente.
. Localisation: surtout dans la partie ouest de l'étang actuellement.
 . Comportement observé : difficiles à observer: plongent rapidement dès qu'il détectent une présence humaine, même lointaine. Nous avons mis beaucoup de temps avant de les repérer.
. Nid: au ras de l'eau.
. Rôle des deux sexes en période de couvaison, ou à l'égard des petits: ……?
. Nourriture?
. Autre: cri modulé caractéristique qui permet souvent de repérer leur présence.
. Photos à commenter:  grèbe en plumage nuptial/ non nuptial. Grèbes au nid avec petits. Grébes dans l'eau avec petits sur le dos. Juvénile.

. Recherche complémentaire à effectuer:
autres détails intéressants à trouver: ex: combien de temps restent-ils sous l 'eau? Nombre de petits par couvée ? Qui couve? Une ou plusieurs couvées ? Période du plumage nuptial? du plumage d'éclipse? Rôle des deux sexes en période de couvaison? A l'égard des petits? Autre détail intéressant.



                                                 REPARTITION DU TRAVAIL:
. le pic vert: Francine.Fait
. le grèbe: Michele.Fait.
. le héron: Anita.Fait
. le pic épeiche : Louis. Fait.
. le matin pêcheur: Louis : fait.
. le cormoran: JM


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
                                                      I - OISEAUX DES ETANGS: 
                                               
                                                      . LE GROS DES TROUPES:

                                                             . les permanents:
. FICHE COLVERTS :
. Description (observation en extérieur/ qq photos : mâle en plumage d'éclipse/ couvée).
. Distinction entre les sexes: beau plumage mâle /terne femelle. Mâle: plume qui rebique au niveau de la queue aussi.
Les jeunes ne sont pas sexuellement différenciés, ils sont identiques à la mère pendant quelques semaines. Il leur faut 7 semaines pour pouvoir voler.
. Evolution du plumage: celui du mâle devient terne, proche de celui de la femelle, hors période nuptiale (= plumage d'éclipse) . Période: été. Retour du plumage nuptial en automne.
. Présence au parc: effectif variable selon les jours. Si nés au parc,sûrement fidèles au parc (si l'on regarde le cas du couple de colverts blancs ). De plus, les canes reviennent toujours nidifier là où elles ont nidifié l'année précédente. Certains colverts  migrent cependant l'hiver.
. Historique de la présence au parc: cas de notre couple de colverts blancs (ci dessous).
. Localisation de l'oiseau au parc: un peu partout, notamment les berges nord.
. Comportement observé?
. Durée d'un couple? Fidélité ou non? Comportement sexuel? Un couple ne dure qu'une saison. Sitôt les canetons nés , le mâle laisse la femelle s'occuper d'eux seule.
Mais de nombreux "célibataires"  s'en prennent à plusieurs aux femelles qu'ils rencontrent, même en couple. Véritable viol collectif, violent, dans l'eau on peut croire qu'ils veulent la noyer. On a même vu des bandes de colverts mâles s'en prendre à un autre colvert mâle (notamment au mâle colvert blanc; est-ce parce qu'il est différent?) (Interdit aux moins de 18 ans!).
. Nid: Au sol, très caché au parc. Je n'en ai jamais vu. Ponte: 8 à 12 œufs en général. Durée de la couvaison: 28 jours.
. Rôle des deux sexes : le mâle est présent pour protéger la femelle pendant la couvaison. Une fois les petits nés, il s'en va. Le plumage terne de la femelle la rend moins repérable, c'est bon pour le nid.
. Nourriture:
. Autres infos intéressantes: certaines femelles colvert font leur nid dans des lieux inattendus, au milieu d'une résidence par ex , pour peu qu'il y ait de l'eau et un buisson pour cacher le nid.Cf Bois du Roi.

                         . CAS PARTICULIER DU COUPLE DE COLVERTS BLANCS:
.Nés en  juillet 2016 dans une couvée de canetons normaux. (PHOTO nécessaire)
.Leur couleur blanche: sans doute cas de leucisme ( phénomène génétique / décoloration du plumage).
. un seul signe distinctif entre mâle et femelle: les plumes qui rebiquent au niveau de la queue pour le mâle. Photo.
. Il sont inséparables:
- se sont mis à l'écart des autres très rapidement, en février 2017.
- sont toujours ensemble depuis ( différent des autres couples de canards).
- frère et sœur, forment-ils un couple : sans doute (copulation observée une fois).En revanche, jamais de petits. Stérilité?
- Interaction observée d'un colvert mâle, compagnon de notre canard blanc mâle, mais qui s'en est pris aussi sexuellement à la femelle (copulation).

  -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                                  FICHE: FOULQUES MACROULES.

. Description (observation ou photo : foulque, pattes, petit, parent nourrissant petit):
Sorte de grosse poule d'eau noire. Bec et plaque frontale blancs. Oeil rouge et très grandes pattes, doigts palmés.
Les petits , chauves, sont particulièrement laids.
. Distinction entre les sexes? Aucune.
. Evolution du plumage (nuptial/d'éclipse?) ? Périodes?
. Présence au parc;. Localisation : fidèles au parc (mais foulque migrateur partiel aussi paraît-il).
Présence sur ou autour de l'étang, surtout sur la rive nord.
Un nombre exceptionnel de foulques aux Ulis par rapport à d'autres étangs.
. Comportement observé?
- assez irascibles, querelles, défendent leur territoire énergiquement contre d'autres oiseaux. J'en ai vu une détruire systématiquement un nid de grèbes castagneux trop proche du sien.
- plongent très fréquemment, à plusieurs mètres de profondeur pour trouver nourriture.
- courent à la surface de l'eau en frappant des pieds pour s'envoler.
- accourent en nombre si qqun donne de la nourriture ou tient simplement un sac prometteur à la main. Reconnaissent de loin les gens qui leur donnent même s'ils n'ont pas de sac à la main.
. Durée d'un couple, Fidélité ou non: ?
. Comportement sexuel?
. Nid: construit un radeau de branchages et divers (mêmes des déchets!) , au dessus de l'eau..
. Œufs: 5 à 9. Durée de la couvaison: 21 jours. Les œufs éclosent progressivement. Dès fin avril. Les jeunes se nourrissent eux-mêmes au bout de 4 semaines. Peuvent voler encore 4 semaines plus tard.
Ponte de remplacement en cas d'échec de la 1ère couvée.
Des pertes dans les couvées à cause des prédateurs : hérons, et paraît-il corneilles, et rats.
En période de couvaison, le mâle pourchasse vigoureusement les oiseaux qui s'approchent trop du nid.  
. Rôle des deux sexes (couvaison, élevage des petits):
les foulques mâles et femelles sont d'excellents parents. Plongent pour trouver de la nourriture, et le rapporter à leurs petits au nid puis sur l'eau. Un ballet incessant.
. Nourriture: omnivore, surtout végétale: végétaux aquatiques, herbes, graines, petits mollusques, insectes...
. Autres infos:
- peuvent vivre jusqu'à 20 ans.
- combats de foulques mâles au début du printemps pour obtenir un territoire : très agressifs.


                                      FICHE POULES D'EAU ou GALLINULES:

. FICHE TYPE:
. Description (observation ou photo) :
Plus petite que la foulque, et plus vive. Plumage sombre, ligne blanche le long des flancs et de la queue. Plaque frontale rouge, bec rouge à pointe jaune, œil rouge. Longues pattes vertes, avec de longs orteils. Hoche la queue quand elle marche.
Les poussins sont noirs avec le bec rouge, les juvéniles brun clair, avec une bande blanche sur les flancs.
. Distinction entre les sexes: aucune. Cependant le mâle peut être légèrement plus grand.
. Evolution du plumage (nuptial/d'éclipse?) ? Périodes?Néant
. Présence au parc: permanente ou non? Migration éventuelle: lieu?
Fidélité apparente au parc. Semble sédentaire. Mais d'après les spécialistes cet oiseau peut migrer au sein de l'Europe en cas d'hivers rigoureux.
. Historique de la présence au parc?
Présence ancienne. Présence d'un bon cheptel au parc. Sont moins  nombreuses que les foulques.
. Localisation de l'oiseau au parc?
Pourtour des étangs, particulièrement sur la berge sud (prairie).
. Comportement observé?
La poule d'eau est très craintive, se cache volontiers dans la végétation, fuit très vite quand elle identifie une menace.
Bien que vivant le plus souvent sur l'étang ou à ses abords, c'est aussi une experte pour grimper dans les arbres (pour y construire un nid par exemple), son poids léger est un atout pour progresser sur des branches souples.
Elle peut aussi marcher sur la végétation flottante.
. Durée d'un couple? Fidélité ou non?
les gallinules sont monogames. Il sont fidèles jusqu'à la mort.

. Comportement sexuel?
. Nid? Durée de la couvaison?
Nid en forme de corbeille, bien caché souvent dans une végétation dense, mais peut être perché dans les arbres, parfois très haut...
Le mâle collecte les matériaux et la femelle construit le nid.
Elles construisent plusieurs nids, qui peuvent servir de lieu de repos après usage.
.5 à 8 œufs. Incubation: 3 semaines.
.2 ou 3 pontes par an, d'avril à juillet.
Il y a beaucoup de pertes dans les couvées en raison des prédateurs: hérons, et, paraît-il, corneilles et rats.

. Rôle des deux sexes (couvaison, élevage des petits):
Comme les foulques, ce sont de bons parents. Mâles et femelles couvent alternativement. Ils nourrissent tour à tour leurs petits sans trêve, pendant 3 ou 4 semaines. Peuvent s'occuper d'eux jusqu'à 6 semaines.
Les jeunes d'un première couvée peuvent aider les parents à élever ceux de la couvée suivante!
. Nourriture?
Omnivores, mais nourriture principalement végétale: plantes aquatiques, herbe, feuilles des arbres et des buissons. Egalement: mollusques, insectes, vers de terre, petits poissons, têtards et… œufs d'oiseaux!
. Autres infos intéressantes?
- Durée de vie: 12 à 15 ans.
- Ce sont de bons plongeurs: apnée de 30 à 45 sec possible.
- Comme les foulques, elles courent à la surface de l'eau pour s'envoler.
- Lors de la PARADE NUPTIALE, le mâle offre des tiges de plantes aquatiques à la femelle, tout en déployant sa queue pour exposer ses plumes sous caudales blanches.
- Les femelles peuvent adopter ou enlever les poussins d'autres familles pour les élever.
- La poule d'eau est présente sur tous les continents (différentes sous espèces).


                                     FICHE: LE MARTIN PECHEUR D'EUROPE.

Description



Le Martin-pêcheur est un petit oiseau trapu au long bec noir en forme de poignard, remarquable par la beauté de son plumage mais bien souvent on ne voit qu'une petite boule bleu électrique passer vivement au dessus de l'eau. La gorge et la joue sont blanches. Le ventre est entièrement rouge orangé.



Pour les distinguer le mâle a un bec exclusivement noir alors que la femelle l'a en noir et orange.



On entend souvent son cri perçant « Zii » qu'il émet en vol.



Il pèse entre 40 et 45g et vole a une vitesse avoisinant les 40km/h.



Le nid est aménagé au bout d'un tunnel de près de 50 cm, qu'il creuse sur les berges sablonneuses de la rivière ou d'un étang.



Le Martin-pêcheur est très farouche et ne se laissera jamais approcher, Il raffole des branches surplombant la surface de l'eau. Il y guette, plonge comme l'éclair et remonte avec sa proie dans le bec. Il frappe le poisson violemment contre la branche pour l'assommer, avant de l'avaler tête la première.



Dans le parc Nord, on peut l'apercevoir sur le bord des étangs, mais il faudra être très attentif.



Bon a savoir



Lors de la nidification, un adulte peut pécher jusqu'à 70 poissons par jour pour nourrir ses petits.

                                                       Merci à Louis-Ernest.
Le Pic épeiche
Dendrocopos major


                                                        FICHE: LE PIC EPEICHE.

Description

Le Pic épeiche est l’espèce de pic la plus répandue.

La femelle est identique au mâle, à part sa nuque qui est noire ; Adulte il a une taille comprise entre 20 et 24 cm, son poids varie entre 70 et 90 gr et sa durée de vie est estimée à 11 ans.

Période de nidification : Avril à Juillet ; son nid est creusé dans des troncs et des branches et à l occasion il peut aussi s’ accaparer de nids occupés par d’autres oiseaux cavicoles (vivants dans des cavités). Il ne pond qu‘une fois par an, 5 à 6 œufs.

Son régime alimentaire est très varié (en période de reproduction, il se nourrit d’insectes, de larves, d’œufs et de poussins d’autres oiseaux tels que les mésanges). En dehors de cette période, il mange toutes sortes de végétaux, et boit aussi la sève des arbres qu’il perce grâce à son bec particulièrement puissant.  

C’est une espèce assez difficile à voir car elle est craintive. On l’entend par contre souvent tambouriner au printemps et on peut avoir la chance de le voir grimper sur un tronc en s’aidant de sa queue comme point d’appui.


Bon à savoir

Lors du tambourinage il peut donner jusqu’à 15 coups à la seconde, et ceci grâce à un crane particulièrement adapté, muni d amortisseurs.

                                                                      Louis Ernest.


LE PIC VERT OU PIVERT
Le pic vert est de la famille du PICIDAES, il pèse 180g et mesure 30cm de longueur. Mâle ou femelle le pic vert à la face supérieure verte le croupion jaune, la face gris et vert et le dessous de la tête rouge.
ALIMENTATION
Le pic vert se nourrit principalement d'insectes et de larves et il est friand de fourmis.
NIDIFICATION
Le pic vert creuse son nid dans un tronc d'arbre pendant deux semaines avex son bec puissant.
Le nid est profond de 20 à 50cm et l'entrée du nid de 5 à 7 cm.
La femelle pond 1 fois par an entre 5 à 8 oeufs blancs couves par les deux parents pendant 15 jours. Les jeunes restent au nid pendant 3 semaines. Après leur envol ils vivent encore 3 semaines avec leurs parents.
Le pic vert peuple une grande partie de l'Europe. Il est commun en France. Il vit dans les bosquets, les parcs et les vergers. Donc il est tout à fait propable d'en aperceboir au parc nord.
Le demorphisme sexuel n'est pas très marqué chez le pic vert, rien ne permet de dire s'il s'agit d'un couple encore moins de désigner lequel est le mâle et lequel est la femelle.
L'espérance de vie est de 7 à 12 ans. La duree de vie en couple je ne saurais le dire.
                                                                                    Francine.


LE HERON CENDRE



PHOTO


Photo prise au Parc Nord des Ulis



Description



Le Héron Cendré fait parti de la famille des Ardéidés, se sont des oiseaux de très grande taille avec un long cou, de grandes pattes et un long bec de couleur jaune. Son plumage est de couleur gris sur le dessus et blanc et noir sous le ventre.

Le Héron Cendré porte une longue crête de couleur noire sur sa tête qui descend sur son dos, il est très reconnaissable à sa position très droite lorsqu'il est au repos, il peut rester des heures sans bouger.

C'est un oiseau échassier, majestueux de nos étangs, lacs ….



Habitat



Le Héron Cendré vit principalement en Europe depuis qu'il n'est plus chassé. 

Il trouve sa nourriture au bord des étangs là où les eaux sont poissonneuses, d'où sa présence au Parc Nord des Ulis.



Nourriture



Le Héron Cendré  se nourrit principalement de poissons, de batraciens. 

Il marche lentement dans les eaux peu profondes près des berges le bec pointé vers le bas, prêt à attraper sa proie. 

Lorsqu'il attrape un gros poisson il se sert de son bec puissant pour les transpercer et les secouer dans tous les sens, pour ensuite les avaler en entier tête la première.

Il se nourrit également de mulots, campagnols, rats et parfois de petits oisons. (canards, bernaches etc...)



Comportement



Le Héron Cendré n'a guère d'ennemis. Il est capable de vivre près de l'homme et surtout près des plans d'eau en milieu urbains. 

Il se laisse approcher très facilement à quelques mètres, il est souvent solitaire.
Les Hérons Cendrés se regroupent lors de la reproduction.


Il a un cri très sonore, proche du croassement.



Reproduction



Le Héron Cendré se reproduit de Février à Juillet avant que les premières feuilles n'apparaissent sur les arbres. 

Ils nichent généralement en colonies appelées héronnières au sommet des arbres en forêt dans les zones humides au bord des lacs et étangs.

Leur nid est fait de branchettes et de brindilles avec un fond garni de végétaux fins, construit assez large et plat relativement petit par rapport à la taille de l'oiseau.

Les liens du couple  ne tiennent que le temps d'une nidification, il n'y a pas de fidélité comme pour certaines espèces.

La femelle pond entre 3 et 4 œufs de couleur claire, ses œufs vont être couvés alternativement par les deux parents durant 25 à 28 jours.

Les poussins hérons quelques jours après leur naissance on un aspect assez comiques avec leur duvet dressé sur la tête en forme de houppette. 

Ils quémandent leur nourriture par des caquètements incessants contraignant les parents à rechercher de la nourriture sans relâche.

Les jeunes Hérons prennent leur envol vers une cinquantaine de jours et quittent le territoire des parents vers 8 à 9 semaines.



Vol



Le Héron Cendré replie le cou en vol de façon à équilibrer le poids du corps, les pattes sont tendues vers l'arrière, ses ailes longues et larges apparaissent un peu voutées. 

Le vol est ample, lourd et puissant.

Les Hérons Cendrés sont capables de voler sur de grandes distances et certaines populations sont migratrices.





Photo prise au Parc Nord des Ulis


PHOTO



On retrouve les Hérons Cendrés assez souvent au Parc Nord des Ulis, du côté de l'étang de pêche ou le côté Ouest près du bassin aux nénuphars. 

                                                              Merci à Anita pour cette recherche.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire