mardi 3 décembre 2019

DEUX SUGGESTIONS POUR EMBELLIR LE PARC NORD ET Y FAVORISER LA BIODIVERSITE.

Si on aime le parc Nord, il est permis sans doute de faire des suggestions pour l'améliorer. Nous y avons d'ailleurs été encouragés , aux Ulis, par la mairie et les responsables des services techniques.
Alors quoi?

*1e suggestion: RECREER LES PRAIRIES FLEURIES au parc Nord:
" Votre parc manque de fleurs, il est ennuyeux". Ce type de réflexion entendue nous avait aiguillonnés, nous membres du groupe J'AIME LE PARC NORD" , quand nous avons proposé d'ensemencer nous mêmes une parcelle du parc, proche des ruches. Hélas , il s'est avéré que nous n'avions pas assez de moyens humains et techniques pour réussir cette opération, qui aurait nécessité de retourner plus profondément la terre.
Mais nous continuons à penser que recréer des prairies fleuries, comme cela se faisait il y a quelques années, serait très appréciable au parc Nord, à la fois pour sa beauté et pour y favoriser la biodiversité.
L'espace naturel qu'est le parc Nord pourrait en effet davantage être  utilisé pour favoriser la biodiversité, à l'heure où les injonctions dans ce sens se multiplient.
Nous n'ignorons pas que des efforts ont été faits dans ce  but. Cet été, plusieurs zones du parc n'ont longtemps pas été fauchées, une zone spécifique est placée sous barrière, ce qui peut favoriser la micro vie animale.
Mais toutes ces zones étaient extrêmement peu fleuries. Et donc abeilles, papillons, et autres insectes volants n'y ont pas trouvé leur compte.
En revanche, la zone proche de la ruche qui avait été attribuée à notre groupe pour une tentative d'ensemencement, n'ayant pas été fauchée, s'est avérée riche en potentiel de fleurissement, papillons et insectes volants y étaient en nombre au rendez-vous!
Les fleurs y étaient présentes, mais trop éparses pour d'un autre côté vraiment embellir la zone.
C'est pourquoi il vaudrait mieux tenter d'y recréer une prairie fleurie.
Cela pourrait concerner toute la zone proche des ruches, et pourquoi pas, la zone qui entoure les tennis, occupée autrefois par de superbes ensembles de fleurs sauvages...

Mais pourquoi a-t-on abandonné les prairies fleuries au parc? La raison qui nous en a été donnée est budgétaire. "Cela coûte cher, d'autant qu'il faut recommencer chaque année" nous a-t-il été dit. Mais pourquoi par exemple ne pas , la première année, semer un mélange d'annuelles et de vivaces, pour que dès l'été qui vient les zones soient fleuries, les vivaces ne sortant que l'année suivante. Et ensuite, les vivaces ayant été semées, il n'y aura plus besoin de renouveler l'ensemencement. Peut-être juste le renforcer la 2e année?
Il y aurait donc un coût au début, limité ensuite.
Ce qu'on nous avait conseillé à nous "Semez des vivaces" devrait pouvoir être appliqué par la société chargée de l'entretien du parc.
Et le parc Nord en été ne serait plus un austère désert sans fleurs, comme l'an dernier, d'autant que la tonte de juillet , préalable au feu d'artifice, anéantit tout le potentiel de fleurissement du parc.

La grande prairie juste avant la tonte de printemps...

2e suggestion: RETARDER, VOIRE SUPPRIMER, LA TONTE DE PRINTEMPS:
Il est une saison où le parc est merveilleusement fleuri, c'est au printemps. La grande prairie sud et tout le pourtour de l'étang  sont alors un enchantement. Pâquerettes, boutons d'or etc y abondent.
Hélas, on a à peine le temps de se réjouir de cet enchantement que les tondeuses entrent en action, anéantissant toute cette beauté!
Nous avions demandé déjà que les tontes de printemps soient retardées. Cela n'a été fait que marginalement.
Pourquoi finalement ne pas supprimer tout simplement la tonte de printemps, et la reporter début juillet, où les tondeuses interviennent de toutes façons à la veille du feu d'artifice?

Quelles zones seraient concernées?
- la plus grande partie de la grande prairie, et tout le pourtour du grand étang.
- une zone pourrait cependant être tondue autour du barbecue et des tables de pique nique pour permettre ces activités. En gros, entre la "plage" et le terrain de sport. 

Autres avantages:
- cela ferait économiser une grande partie de la tonte, et compenserait peut-être partiellement les dépenses pour la prairie fleurie.
- au moins jusqu'au mois de juillet, l'herbe devenant peu à peu plus haute, cette herbe plus haute aurait pe un effet dissuasif sur les amateurs de barbecues sauvages, qui enfreignent régulièrement l'interdiction.
- une zone de pique nique (on pourrait même la signaler par un panneau) serait ainsi bien délimitée.

Ayant renoncé à intervenir nous mêmes sur le terrain, nous ne pouvons que nous en remettre aux décideurs, d'où ces suggestions, que nous soumettons à leur jugement.

Dans l'enchantement du printemps...

JMS du groupe J'aime le parc Nord;

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire