mercredi 12 février 2020

OISEAUX DU PARC NORD DES ULIS : LE CANARD SOUCHET.

Un vrai canard sauvage:

 Le canard souchet est un vrai canard sauvage, qui se nourrit seul en toutes circonstances: vous ne le verrez jamais accourir comme le colvert vers des promeneurs  distribuant des graines! Il vient juste hiverner au parc Nord: en automne, une petite colonie formée de quelques couples vient se poster sur le pourtour de la grande île située à l'ouest du parc. Ils se tiennent le plus souvent là, plus ou moins cachés par les branchages, à l'écart des humains.Ils ne se répandent un peu sur l'étang que
lorsque le parc est peu fréquenté, quand il pleut par exemple. Ils fuient l'homme. On ne les voit jamais sur les berges de l'étang. Ils restent à proximité de l'eau ou sur l'eau. Ils quittent le parc tous ensemble à l'approche du printemps et remontent vraisemblablement vers le nord. Le parc Nord n'est  donc pas pour eux un lieu de nidification, nous n'avons en conséquence pas pu observer leur comportement sur ce plan.
                                                                                                  
Canard souchet mâle en plumage nuptial.

Un plumage différent selon le sexe et la période de l'année:

Un observateur inattentif , de loin, pourrait confondre le canard souchet mâle avec le colvert mâle. Car il a comme lui un superbe plumage en période nuptiale. Son cou et sa tête sont bien vertes, le reste du corps cependant est blanc , taché d'un brun rougeâtre sur les flancs. Le dessus des ailes et de la queue est noir, avec des éléments blancs .La base des ailes est bleu clair, avec  un miroir  vert (petite zone verte) . Son œil est jaune. Le bec très long est caractéristique de cette espèce. Comme chez le colvert, la femelle a elle un plumage terne. Son œil est marron clair.
Comme le colvert, il perd son beau plumage en dehors de la période nuptiale, c'est-à-dire en été et au début de l'automne : il a alors ce qu'on appelle le plumage d'éclipse, aussi terne que celui de la femelle, au point qu'on a du mal alors à le distinguer de sa compagne. Seule la couleur de l'œil (jaune pour le mâle, marron pour la femelle) permet de distinguer les sexes à coup sûr.


Mâle en plumage d'éclipse (on le distingue de la femelle  à son œil jaune). On voit bien ici le miroir vert. Sa tête est plus foncée et son poitrail  un peu plus coloré que chez la femelle.

Canard souchet femelle (œil marron clair).

Un as du filtrage:

Le canard souchet est un canard dit de surface, c'est-à-dire qu'il ne plonge pas pour trouver sa nourriture. L'avez-vous déjà observé  en train de se déplacer le bec au ras de l'eau, et ceci inlassablement pendant plusieurs heures ? C'est sa façon de se nourrir. Comment? En filtrant l'eau, ce qui est favorisé par son bec en spatule. Il aspire continuellement l'eau, conserve les particules comestibles qui s'y trouvent, en rejetant l'eau sur les côtés. Des soies dans et au bord du bec retiennent les éléments nutritifs.

Souchet en train de filtrer l'eau.

Ils utilisent aussi une autre technique pour se procurer de la nourriture: ils nagent en rond autour d'une zone donnée pour créer des remous, dans le but de faire remonter des éléments nutritifs!
Le souchet se nourrit de végétaux, de petits animaux aquatiques, de crustacés, de mollusques, et de plancton.

                                                                     Quoi d'autre?
- les souchet sont monogames, sans doute le temps d'une seule saison.
- le mot "souchet" est un ancien terme pour désigner l'action de "creuser": cela vient du fait que la femelle creuse légèrement le sol pour y construire son nid.
- en avril ou mai, elle pond 8 à 12 œufs. L'incubation dure  environ 3 semaines.
- Au moment de la nidification, le souchet défend férocement son territoire, et il continue plusieurs jours après la ponte.
- La femelle élève ses petits seule, environ 6 semaines.
- Le souchet migre vers des zones tempérées ou chaudes en hiver. L'Ile de France est pour eux, nous l'avons constaté, un lieu d'hivernage.

Couple en déplacement. Le mâle en général ouvre la marche.


Photos et textes: JMS.













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire