mardi 26 juin 2018

OISEAUX DU PARC DES ULIS - 4 : GALLINULES, FOULQUES, GREBES...

          * POULE D'EAU  A TETE ROUGE OU GALLINULE:


Pour les puristes, c'est la poule d'eau proprement dite, plus petite que la foulque et plus vive, tout aussi prompte à s'éclipser sur l'étang dès qu'un humain approche. Son cri est également assez strident malgré sa petite taille. Les gallinules se mêlent aux foulques, mais sont moins nombreuses.



Couvée de gallinules.


* POULE D'EAU A TETE BLANCHE OU FOULQUE:


Ces poules d'eau forment le gros de la troupe sur l'étang des Ulis. Froussardes, leur oeil rouge ne vous quitte pas, et si vous approchez, elles détalent de leur démarche gauche, embarrassées par leurs grosses pattes. En même temps elles sont volontiers hargneuses entre elles, et avec les autres oiseaux, et poussent des cris assez disgracieux.
Elles ponctuent de points noirs la blancheur de la neige ou le vert des prairies, selon la saison...
La foulque est d'une taille supérieure à celle de la gallinule.
Les foulques, mâle et femelle, sont d'excellents parents. Dès leur naissance et jusque très tard, ils ne cessent de plonger pour trouver de quoi nourrir leurs petits.

Foulque nourrissant son petit.


                                              * GREBE CASTAGNEUX:


Je n'ai découvert leur présence au parc que le 15 juin 2017, quand une  petite famille composée de deux adultes et cinq petits est apparue sur l'étang! C'est qu'ils sont prompts à disparaître sous l'eau , où ils peuvent rester assez longtemps, dès qu'ils perçoivent une présence humaine. Ils sont moins fréquents (ou moins faciles à voir) que leurs cousins, les grèbes huppés.

Leur appellation (castagneux) est une référence à la châtaigne, en raison de leur petite taille et de la couleur de certaines parties de leur plumage.

                                2018 : nouvelles images.
En 2018, deux couples au moins ont créé un nid. L'un des deux a subi des déboires: son nid a été anéanti par une foulque macroule déchaînée! Eh bien le couple a refait un nid, et la mère a repondu! La Nature est bien faite, elle prévoit même les incidents de parcours:

                                                                     1er couple:


                       Couple de grèbes castagneux sur le nid. Le mâle peaufine le nid. Mai 2018

  Détresse des grèbes face à une foulque occupée à anéantir leur nid. Mai 2018

                                                                            2e couple:


Grèbe castagneux femelle et ses deux petits (l'un d'eux est en train de grimper sur son dos)

La mère porte ses petits sur son dos.

                                                  La pêche a été bonne pour le grèbe. 26/6/18.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire