mardi 13 avril 2021

ENQUETE EN COURS: LE CANARD DE LA FERME DE GRIVERY A GOMETZ LE CHATEL EST-IL LE CANARD FUGUEUR DU PARC NORD DES ULIS?

Un des 3 canards blancs du parc Nord des Ulis , que nous avons surnommé Miracle 1 car il est né-ô Miracle- juste après la disparition de la cane blanche du parc, s'est absenté plusieurs fois longuement du parc. On nous a signalé récemment la présence d'un canard blanc sur la mare de la ferme de Grivery à Gometz le Chatel. Est-ce un canard local ou notre fugueur? L'enquête est lancée !

11 avril: une apparition de notre fugueur au parc Nord.

* Hier 12 avril, jétais au parc Nord jusqu'à 14h, notre canard fugueur n'y était pas. Je décidai donc d'aller voir sur l'étang de cette ferme si le canard blanc qui m'avait été signalé y était. Et en effet, à 14h27, il y était, et de plus avec une femelle.
Mais Anita, une amie du parc Nord, qui était au parc après 14h, me dit avoir vu 3 canards blancs au cours de sa visite au parc. Si elle les a vus vers 14h30, c'est la preuve que le canard de Grivery n'est pas notre fugueur.

Un canard blanc sur la mare de la ferme de Grivery, avec sa femelle.

* Malheureusement, elle ne peut me préciser exactement à quelle heure elle a pu vérifier qu'il y avait bien 3 canards blancs au parc. Si c'est par exemple vers 15h ou 15h30, le canard présent à Grivery a pu d'un coup d'aile arriver au parc Nord! Donc nous n'avons pas encore la preuve absolue que ce sont deux canards différents. L'enquête se poursuit.

* Le canard de Grivery un canard local? Au printemps 2020, un caneton jaune est né sur l'étang de Grivery. Donc il est logique que nous ayons là-bas un canard blanc maintenant. Cependant le fermier de Grivery m'a dit que le héron avait dévoré tous les canetons nés sur cet étang. S'est-il trompé? D'autre part, à mon approche, ce canard et sa femelle se sont enfuis au fond de l'étang pour s'y cacher: c'est plutôt le comportement assez sauvage de volatiles peu habitués à voir des gens dans cet endroit tranquille. Et donc un indice qui fait penser qu'il s'agit d'un canard local.

La mare de la ferme de Grivery.

* Ou alors, le canard de Grivery et Miracle 1 sont-ils un seul et même canard? Cela pourrait expliquer les longues absences de notre fugueur: une femelle le retenait ailleurs ! Mais attaché à son lieu de naissance , il y revient quand même, sans sa compagne, de temps en temps. J'ai plusieurs fois observé que les canards en couple se donnent des temps de récréation sans leur femelle. Cela expliquerait aussi que j'aie vu une fois au parc notre fugueur avec une femelle, près du grand saule, où Miracle 1 se pose chaque fois, ce qui me paraissait inexplicable. Cette fois là, il serait venu avec elle exceptionnellement...

Le 26 mars: la seule fois où notre supposé fugueur est présent au parc Nord avec une femelle, au pied du grand saule ( lieu favori du canard blanc du parc quand il est là).

L'enquête se poursuit: nous allons nous coordonner pour vérifier si un canard blanc est à Grivery au moment même où le 3e canard blanc est au parc. Si c'est le cas, nous aurons la preuve qu'il s'agit de deux canards différents.

A SUIVRE...

jeudi 8 avril 2021

LES OIES BERNACHES DU PARC NORD : le couple n°3.

   Le parc Nord des Ulis est depuis quelques années un site de reproduction pour 3 couples d'oies. Ces 3 couples arrivent au parc aux alentours de février, et en repartent dans la 2e moitié de juillet avec les jeunes nés entre temps.Tout le monde revient en février de l'année suivante, puis les jeunes s'en vont et les trois couples restent seuls, chacun sur son territoire. Et ainsi de suite.

Aujourd'hui nous parlerons du COUPLE N° 3:

                                                    Le couple n°3 au petit étang en 2019.

. Il est arrivé en 2018, en même temps que le couple n°2.

. Ce couple est un cas étonnant :

- il agit exactement, chaque printemps, comme les autres couples venus au parc Nord pour construire un nid et avoir des petits: lui aussi a son territoire, du petit étang  jusqu'au petit promontoire sur le grand étang qui lui fait face, non loin du pont.

- Mais il n'a jamais construit de nid ni eu de petits. Ce couple est évidemment stérile.

- Son territoire étant trop proche de celui du couple n°1, ce dernier couple  le charge régulièrement.

L'OIE VEUVE:

Février 2021: nous nous apercevons que seule la femelle (d'après son gabarit ) est revenue cette fois. Elle a perdu son compagnon. Et pourtant elle est revenue comme chaque début d'année au parc, avec les autres oies. Elle a bien tendance, quoique seule, à se retirer sur son territoire habituel.

Q'est-il arrivé au mâle? Maladie? Victime d'un prédateur ou de la balle d'un chasseur?

Néanmoins la solitude de l'oie veuve semble lui peser, et elle essaie constamment de rejoindre le couple n°1, qui la tolère parfois, si elle se tient légèrement à l'écart, mais qui par moments la charge pour la chasser. 

L'oie veuve (1er plan) est tolérée par le couple n°1 (au fond), si elle se tient à l'écart.

Si l'on donne quelques graines à cette oie, le couple n°1 arrive bruyamment pour la chasser, ne supportant pas sans doute ces privautés réservées à une autre oie sur son territoire...

. FAUSSE DISPARITION:

A partir du 6 avril, une des 3 oies présentes près du petit bois de pins disparaît. J'ai pensé qu'il s'agissait de l'oie veuve, car les deux oies restantes semblaient vraiment former un couple. Etait-elle partie chercher un nouveau compagnon? Etait-elle morte de maladie dans un coin?

Grave erreur !

Le mardi 13 avril, j'ai été détrompé! J'étais au petit bois de pins, à côté de ce que je croyais être le couple n°1, quand tout à coup surgit d'on ne sait d'où en vociférant, une 3e oie. Il s'ensuit une scène très bruyante, où cette oie et le mâle rivalisaient de vociférations en agitant le cou, signe d'enervement chez ces oies.Bientôt la nouvelle venue chasse la femelle qui était avec le mâle, qui à partir de ce moment se tient sagement à l'écart ! 

J'ai tout à coup compris que la nouvelle arrivante était la femelle du couple n°1, qui sortait de l'île où elle couvait pour une petite récréation comme il est d'usage.

Et donc que l'oie qui avait disparu, c'était la femelle du couple n°1 qui était allée couver, et non l'oie veuve du couple N°3, qui donc était bien vivante !

Tout s'est passé ce 13 avril comme si l'oie couveuse faisait une scène à son compagnon en le trouvant avec l'autre oie ! Un vrai vaudeville!

Une vraie scène de vaudeville:
l'oie couveuse , au fond, très agitée, vocifère, tandis que son compagnon lui répond; il est encore avec l'oie veuve (au premier plan).

Ensuite, le calme est revenu, le mâle a rejoint sa compagne, ils ont pris un petit bain tous les deux, puis la femelle est retournée couver. Le mâle a fait le tour de l'îlot où elle couvait pour voir si tout se passait bien, puis... il a rejoint l'oie veuve du couple N°3  et ils ont repris tranquillement une autre vie de couple ensemble !

Ainsi, la malheureuse oie veuve du couple n°3 a trouvé sa fonction: tenir compagnie au mâle du couple n°1 tandis que la femelle de celui-ci couve!

Ceci ne se produit jamais! Quand sa femelle couve, l'oie mâle patiente absolument seul en surveillant les alentours...

                                                             . A VOIR AUSSI :

                          * LES OIES BERNACHES DU PARC NORD: LE COUPLE N°1:

Après deux échecs sur le plan de la couvaison, ce couple arrivé en 2015 sera-t-il plus heureux cette année? Au 10 avril la couvaison n'a pas commencé. Mauvais signe..

 CLIQUER surhttps://jmsatto.blogspot.com/2021/04/les-oies-bernaches-du-parc-nord-le_5.html

LES OIES BERNACHES DU PARC NORD: LE COUPLE N° 2:

La couvaison est en cours pour ce couple, arrivé en 2018... 

* Pour EN SAVOIR PLUS sur les comportements des oies bernaches au parc Nord :


* PROPOSITIONS POUR LE PARC NORD:

lundi 5 avril 2021

LES OIES BERNACHES DU PARC NORD: LE COUPLE N° 1.

  Le parc Nord des Ulis est depuis quelques années un site de reproduction pour 3 couples d'oies. Ces 3 couples arrivent au parc aux alentours de février, et en repartent dans la 2e moitié de juillet avec les jeunes nés entre temps.Tout le monde revient en février de l'année suivante, puis les jeunes s'en vont et les trois couples restent seuls, chacun sur son territoire. Et ainsi de suite.

Nous parlerons aujourd'hui du COUPLE N° 1.


Le couple n° 1 est arrivé en 2015.

. C'est le 1er couple d'oies bernaches du Canada à avoir choisi le parc nord comme lieu de reproduction, peu après la disparition de la dernière oie domestique du parc. La relève était donc assurée naturellement!

. Il est arrivé en 2015.

. Son territoire est la partie EST de l'étang. Son coin préféré est le petit bois de pins proche de l'îlot où le couple fait toujours son  nid.

. Les naissances successives:

Ce couple , après une année 2018 très faste (4 naissances)  a connu 2 échecs successifs en 2019 et 2020 . 2021 sera-t-elle une année plus favorable? Nous sommes assez dubitatifs. Déjà à la date du 5 avril, il ne se passe rien, alors que le couple n° 2 a commencé la couvaison...

- mai 2015: naissance d'un seul petit, que nous appelons Bernachou ! Un événement au parc !

- mai 2016 : un petit, Bernachou 2.

- mai 2017 : 3 petits - 2 survivront.

- mai 2018 : l'année faste ! 4 petits - Tous survivront.

- 2019 : échec de la couvée !

- mai 2020 : 1 petit, qui ne survit pas. 2e échec consécutif pour ce couple !


2018: l'année faste ! Les parents encadrent soigneusement les 4 oisons lors des déplacements.

. Avril 2021: une nouvelle couvaison a commencé autour du 6 avril. Pendant ce temps, le mâle veille, mais cette fois accompagné de l'oie veuve du couple n°3, avec laquelle il s'entend très bien quand sa femelle n'est pas là! Un cas de figure hors normes: d'habitude un mâle veille absolument seul pendant que sa femelle couve!
(Voir ci-dessous l'article consacré au couple N°3)

A VOIR AUSSI :

* LES OIES BERNACHES DU PARC NORD: le couple n° 2:


*LES OIES BERNACHES DU PARC NORD: le couple n° 3:



* Pour EN SAVOIR PLUS sur les comportements des oies bernaches au parc Nord :


* PROPOSITIONS POUR LE PARC NORD:

dimanche 4 avril 2021

LES OIES BERNACHES DU PARC NORD : LE COUPLE No 2.

 Le parc Nord des Ulis est depuis quelques années un site de reproduction pour 3 couples d'oies. Ces 3 couples arrivent au parc aux alentours de février, et en repartent dans la 2e moitié de juillet avec les jeunes nés entre temps.Tout le monde revient en février de l'année suivante, puis les jeunes s'en vont et les trois couples restent seuls, chacun sur son territoire. Et ainsi de suite.

Nous parlerons aujourd'hui du COUPLE N° 2.

Le couple no2  près du bassin rond en mars 2021.

. C'est le 2e couple à avoir choisi le parc comme lieu de reproduction.

. Il est arrivé en 2018.

. Son territoire est la partie ouest de l'étang. Il se tient très souvent au bassin rond. Ou encore à proximité de la grande île, ou sur la berge sud ouest de l'étang.

. Il fait son  nid sur la grande île située à l'ouest de l'étang.

. Les naissances successives:

- 2018 : 4 petits - 3 survivront.

- 2019 :4 petits - 3 survivront.

- 2020 : 3 petits - 2 survivront.



Le couple et les deux petits nés en mai 2020.

* A VOIR AUSSI:

                       * LES OIES BERNACHES DU PARC NORD: LE COUPLE N°1:

CLIQUER sur: https://jmsatto.blogspot.com/2021/04/les-oies-bernaches-du-parc-nord-le_5.html

                          *LES OIES BERNACHES DU PARC NORD: LE COUPLE N° 3:


* Pour EN SAVOIR PLUS sur les comportements des oies bernaches au parc Nord :

             * PROPOSITIONS POUR LE PARC NORD: 

CLIQUER sur: https://jmsatto.blogspot.com/2021/03/le-parc-nord-et-nous-le-positionnement.html


samedi 3 avril 2021

OISEAUX DES ARBRES , PRINTEMPS 2021 - PARC NORD DES ULIS.

LA MESANGE BLEUE ET LES FLEURS.







 
                                                                     29 MARS.


LA MESANGE BLEUE S'ACTIVE AU NICHOIR...






                                                                      24 MARS.

MESANGE BLEUE A LA RECHERCHE DE BRINDILLES POUR SON NID:





                                                                   18 AVRIL.

REGARDONS LA AGIR :



LA MESANGE BLEUE - Autres clichés.



                                                                             2 AVRIL.

LA MESANGE CHARBONNIERE.




                                                                         2 AVRIL.

MESANGE CHARBONNIERE dans les branchages:








                                                                                                  29 MARS.              


LE TROGLODYTE MIGNON:



                                                                                     4 MARS.

LE TROGLODYTE MIGNON A SA TOILETTE (video):

   
                                                                 9 MARS.





A SUIVRE...


 

vendredi 26 mars 2021

LE PARC NORD ET NOUS: le positionnement du groupe facebook "J'aime le parc Nord" par rapport au parc, et propositions faites dans le cadre de la réflexion organisée par la municipalité.

LE PARC NORD ET NOUS :

Notre boussole: "AU PARC NORD, ACTIVITES RECREATIVES DOIVENT SE CONCILIER AVEC RESPECT DE LA NATURE"
La page du groupe facebook " J'aime le parc Nord des Ulis" veut valoriser le parc en tant qu'espace naturel et lieu de vie pour une faune notamment aviaire. Mais nous n'oublions pas qu'il a été conçu pour que les Ulissiens profitent de la Nature à travers différentes activités de loisirs : promenade, lecture, activités sportives ou autres ( marche, jogging, parcours sportif, yoga, courses d'orientation pour les jeunes ...), jeux pour les enfants, nourrissage (par des graines) et observation des oiseaux de l'étang, pêche (réglementée), pique-niques.
Autrement dit, oui à ces activités de plein air, à condition que soit respecté cet espace de Nature dont les Ulissiens bénéficient à quelques pas du centre ville . A CONDITION DE NE PAS SALIR, DEGRADER, ENLAIDIR, DENATURER cet espace naturel qui est le bien de tous, ou porter atteinte à la riche population aviaire qui y vit.
Nous sommes également pour tout ce qui peut l'EMBELLIR, tout en préservant son côté naturel, et également y favoriser la BIODIVERSITE.

Propositions faites dans le cadre de la réflexion municipale sur le parc nord:
C'est dans ce sens que je suis personnellement intervenu dans le cadre des groupes de réflexion sur le parc Nord organisés par la municipalité.

CLIQUER SUR LES LIENS SUIVANTS pour retrouver les REFLEXIONS et PROPOSITIONS FAITES dans ce cadre:
* Concernant les activités de LOISIRS:
Non aux barbecues invasifs et polluants, oui aux pique-niques.
Non au feu d'artifice au parc : pollution, conséquences sur les oiseaux.
Pour plus d'activités liées au milieu naturel.
* Concernant le problème crucial de la PROPRETE du parc:
* les 4 leviers sur lesquels on peut jouer: PREVENTION, DISSUASION, SANCTION s'il le faut, REPARATION (nettoyage régulier par les services).
Quel REGLEMENT et COMMENT LE FAIRE RESPECTER : brigade verte, employés municipaux détachés avec pouvoir de sanction...
* Concernant l'EMBELLISSEMENT du parc et ce qu'on peut y faire en faveur de la BIODIVERSITE ; suggestions concernant la Maison de l'environnement:
Espacement des tontes au printemps, davantage de zones non tondues, de préférence fleuries (fauchées plus tard) : plus d'insectes, donc plus d'oiseaux...
VOIR:

JM SATTONNAY,usager du parc et  animateur du groupe facebook "J'aime le parc Nord".

mercredi 24 mars 2021

REFLEXION ET SUGGESTIONS EN RAPPORT AVEC LA PROPRETE DU PARC NORD:

Lors de la 4e réunion de mon groupe de réflexion sur le parc Nord, j'ai fait des propositions uniquement sur la question cruciale de la PROPRETE  du parc , gros problème lié aux pique-niques et barbecues autorisés, mais pas seulement.

En fait tout se tient, et on peut reprendre sur ce sujet ce qui a été évoqué dans la 3e réunion sur le règlement et la brigade verte.

Dans une conversation informelle, je n'ai pas pu développer tous les points qui suivent.

DEUX PROBLEMES SE POSENT principalement:

. Le problème des déchets laissés au sol  ( sensible particulièrement après les week-ends de beau temps). 

. Le problème des sacs de déchets suite principalement aux activités de pique-niques et barbecues.

* SUGGESTIONS:

1) Au nouveau règlement du parc (à afficher aux entrées du parc), prévoir de faire figurer des règles spécifiques aux pique-niques et barbecues.

 Formuler l'idée que pique-niques (et eventuellement barbecues) sont autorisés au parc Nord (ce qui n'est pas le cas dans tous les parcs), mais qu'en contrepartie les usagers concernés s'engagent à laisser les lieux parfaitement propres ( jeter systématiquement au sol ses kleenex usagés ou tous autres déchets n'est pas acceptable).

- Formuler l'idée que l'autorisation  des pique-niques et barbecues sera conditionné dans l'avenir au respect  par chacun des règles édictées, un bilan devant être fait de ce qui s'est passé en fin d'année.

-Préciser les règles concernant les déchets post pique-niques ou barbecues:

beaucoup ne semblent pas avoir conscience qu'ils sont dans un milieu naturel où vivent des oiseaux comme les pies ou corbeaux et laissent au sol ou au dessus des poubelles des sacs de déchets mal fermés, dont ces oiseaux disperseront le contenu d'autant plus facilement. On ne supprimera pas les oiseaux. si cela se produit, c'est uniquement de la faute des hommes.
. il sera peut-être possible de mettre des couvercles aux poubelles.
. il peut-être demandé d'utiliser uniquement des sacs poubelles soigneusement fermés ( et non des sacs en plastique  à usages divers qui ferment mal ). S'il y a brigades vertes, je suggére que les jeunes chargés de la prévention apportent avec eux des sacs poubelles qu'ils pourront proposer éventuellement aux pique niqueurs qui ne se seraient pas pourvus de ces sacs, à charge pour les personnes de mieux se pourvoir à l'avenir.
. si le système des containers aux entrées du parc est prorogé (c'était une bonne chose), on peut  éventuellement interdire sous peine d'amende, quand les poubelles sont  déjà pleines, l'empilement de sacs de déchets au dessus des poubelles, ou le dépot de sacs de déchets au pied des poubelles.
Et décréter l'obligation de déposer en partant ses sacs poubelles dans les containers situés aux entrées du parc ou dans le parc, ou  s'ils sont déjà pleins de remporter ses déchets chez soi. 

NB: NE PAS MULTIPLIER LES POUBELLES. 
MAINTENIR LE SYSTEME DES CONTAINERS AUX ENTREES DU PARC ET A PROXIMITE DES LIEUX DE PIQUE-NIQUES ET BARBECUES éventuellement.
Ainsi on offre une possibilité aux usagers de ne pas laisser leurs sacs de déchets au dessus des poubelles ou au pied de celles-ci. Sinon, on n'a pas de recours contre l'entassement hors poubelle.




PLUS JAMAIS CA?
Empilement de sacs, parfois mal fermés au dessus des poubelles ou à leur pied, à portée de plus des oiseaux. Types de sacs qui se ferment mal, facilitant la dispersion par les oiseaux.

. Pour ce qui est des barbecues sauvages non autorisés, en cas de non respect après une première approche purement pédagogique, prévoir publiquement comme sanction, outre l'amende, la confiscation du matériel. Cela évitera de voir se reproduire un scénario observé l'an dernier: on éteint son barbecue à la demande de la police municipale, puis on le rallume dès que celle-ci a quitté le parc.

- formuler le montant des amendes encourues pour non respect des règles qui seront édictées. 

2) COMMENT FAIRE RESPECTER LE REGLEMENT ?

. Faire respecter les règles est le gros problème au parc Nord.

. Les 4 leviers sur lesquels jouer pour la PROPRETE du parc: PREVENTION, DISSUASION (par une présence importante des intervenants au parc), SANCTION s'il le faut, REPARATION (nettoyage par les services de la mairie).

. La solution d'une BRIGADE VERTE:

 - Elle aurait un rôle d'abord PREVENTIF  , et on peut l'espèrer, par sa présence même, également DISSUASIF dans une certaine mesure (tout dépend de la conception qu'on en a et à condition qu'il y ait une présence durable dans le parc de la brigade et non un simple passage d'intervenants comme cela s'est fait jusqu'ici).
Par cette action préventive, on peut espérer infléchir certains comportements et enrayer les mauvaises habitudes ...

* Prenons la solution envisagée de JEUNES  mobilisés par exemple les week ends au parc Nord , porteurs par exemple de tee shirts de couleur pour leur identification immédiate.
Ils pourraient:
- relayer le réglement du parc, notamment concernant la propreté, auprès des groupes d'usagers occupés à des pique-niques  ou barbecues, mais aussi auprès d'autres usagers  ( familles et enfants à la plage par exemple - on y trouve régulièrement beaucoup de déchets).
.faire passer l'idée que ces activités sont permises au parc, mais qu'en contrepartie, les usagers doivent s 'engager à laisser les lieux propres . On ne jette pas ses kleenex ou quoi que ce soit au sol... Ou ses papiers de bonbons (enfants). Ou les rubans colorés de la fête d'anniversaire...

                                                              PLUS JAMAIS CA ?

KLEENEX et autres détritus sytématiquement jetés au sol.

De mauvaises habitudes derrière ce banc proche du barbecue.

rappeler les consignes qui seraient décidées concernant la gestion des sacs de déchets : Sacs obligatoirement bien fermés = des sacs poubelles qu'il faudrait prévoir d'apporter désormais. Et si cela se décide: pas de sacs empilés au dessus des poubelles ou posés au pied de celles-ci. Obligation éventuelle, si les poubelles sont pleines , de les porter aux containers situés aux entrées du parc (si on reconduit ce système, c'était une bonne chose). Ceci pour la propreté du parc et pour  limiter les dégâts produits par les oiseaux , facilités par les sacs de déchets mal fermés ou non  insérés dans les poubelles.
. J e suggère qu'il pourraient avoir des sacs poubelle avec eux, et dans les groupes, vérifier que les personnes disposent bien de sacs poubelle, et en distribuer éventuellement "pour cette fois". Ainsi, ils proposeraient un service, pas seulement des recommandations.
Ils pourraient aussi, dans le temps de leur présence au parc, avoir d'autres rôles:
- Inviter les possesseurs de barbecues sauvages à rejoindre la zone autorisée en expliquant les raisons.
-  regarder si personne ne donne du pain aux oiseaux, et si c'est le cas, intervenir, expliquer, proposer des graines qu'ils auraient avec eux en remplacement du pain que l'on s'apprêtait à distribuer (nous avons souvent fait cela dans le groupe du parc Nord).Ramasser les morceaux de pain au sol et les jeter avant consommation par les oiseaux ( prévoir des gants).
-  autre suggestion: ils pourraient diversifier leurs activités au parc en rendant un autre service: proposer  à certains moments une visite guidée  du parc principalement ornithologique  simplifiée ( je suis prêt à les briefer , en préparant un document modèle, et en faisant un tour de parc type avec eux). Ce qui n'empêcherait pas  d'autres visites guidées plus pointues par des specialistes des oiseaux ou de la flore  chaque mois par exemple.

* Les limites de cette conception:
Que se passera-t-il si un responsable de barbecue sauvage refuse de s'en aller? Si un propriétaire de chien lâché refuse  d'attacher son animal ? Quelle sera l'autorité d'un jeune dans cette situation?

D'un manière générale, si finalement les consignes rappelées ne sont pas suivies?
Il est probable  que la prévention seule ne suffira pas.

* Ne pourrait-on pas tout simplement détacher des employés municipaux pour cette tâche, ayant le pouvoir de dresser procès verbal  pour assurer un rôle a la fois préventif et dissuasif,  et si nécessaire  sanctionner par l'amende?  Peut-être aussi pourraient-ils faire appel à la police municipale en cas de problème?
Cela reviendrait à nommer des sortes de gardes champêtres, qui pourraient se relayer éventuellement.

. Nb: d'après un échange que j'ai eu, il serait envisagé de combiner la formule des JEUNES intervenants, sympathique, mais purement préventive, avec la solution d'employés municipaux pouvant dresser procès verbal qui épauleraient les jeunes.
Ca pourrait être une solution. Mais il faudrait voir comment s'articulerait l'ensemble: est-ce que ces employés seraient là tout le temps par exemple? 

* La solution du garde champêtre ou du gardien muni d'un sifflet surveillant en continu  serait l'idéal: il peut à la fois assurer la prévention, la dissuasion et éventuellement la sanction si nécessaire.
Mais une solution mixte, pourquoi pas. A condition qu'il y ait une présence assez durable dans le parc pour être dissuasive...
S'il n'y a qu'une présence sporadique , il n'y aura pas d'efficacité.

3) Il ne faut pas oublier non plus la nécessaire REPARATION des dégâts: il y aura toujours des contrevenants, qui jetteront leurs déchets au sol, même si on peut espérer enrayer largement ces comportements, au moins le week end,temps le plus pourvoyeur en déchets. Et puis, si rien n'est prévu en semaine, ou pendant les périodes de vacances, il y aura toujours de la malpropreté. 
Il faut donc prévoir la REPARATION, qui revient aux services de la mairie.
Pourrait-on prévoir, après chaque week end , outre le relevé des poubelles, un ramassage systématique et complet à la pince des déchets au sol dans le parc. Avec le système actuel, ce n'est pas fait. On n'a pas à s'habituer à voir des déchets partout dans le parc.

4) Je pense parfois que faire la publicité du ramassage des déchets par des bénévoles , c'est sans doute bien ( mais cela peut aussi conforter certains dans l'idée que ce sera ramassé, donc continuons...) , je serais pour qu'on fasse une forte publicité contre le fait de jeter ses kleenex et autres déchets jetés systématiquement au sol  ( via le bulletin municipal, le site internet, video réalisée et passée au cinéma local ... ou autres moyens). Trouver un bon slogan, faire appel à un publicitaire?

* Voir aussi les points de vue et propositions que j'ai partagés dans le groupe de réflexion parc Nord sur les thèmes précédents:

. Thème de la BIODIVERSITE à mieux favoriser au parc Nord:

. Thème des LOISIRS et leur compatibilité avec cet espace de Nature mis à disposition des Ulissiens.